Basket-ball. N2M. Mission accomplie pour Pornic, vainqueur à Villeneuve (70-60)

Les Pornicais ont réussi la passe de trois victoires à la suite, samedi soir, en gagnant dans le Lot-et-Garonne.

La solidarité peut-elle permettre de se surpasser ? C’était le sujet de philosophie choisi par la présidente de Pornic samedi soir. Le coach et les joueurs, après 40 minutes d’épreuve, ont rendu leur copie, et concluent par l’affirmative, preuve à l’appui.

S’imposer ou s’adapter

Pornic est une équipe qui se sublime avec un minimum de rythme dans le jeu. Les Pornicais l’ont montré à domicile, et cette caractéristique est importante pour le coach Jean-Baptiste Dieulangard. « I l faut savoir imposer le tempo qui nous va bien. » Alors quand Villeneuve ralentit, pose le jeu, les invités Pornicais, bien élevés s’adaptent et ne contrarient pas leur hôte. « S’adapter n’est pas subir, on est sur une situation intermédiaire. » Les Pornicais se sont adaptés au jeu qui leur était proposé, sortant les barbelés en défense.

Une obligation d’assistance mutuelle

L’heure n’était pas aux exploits individuels samedi soir à Villeneuve, mais plutôt à permettre au collectif d’être fort. Les gâchettes pornicaises devaient, par leurs tirs extérieurs, compenser un secteur intérieur affaibli par…

Lire la suite

Basket-ball. Les clubs normands fixés sur leur sort

Au regard des dernières directives gouvernementales, la Fédération française de basket-ball a pris de nouvelles décisions concernant ses championnats ce lundi. À l’exception du Caen BC (N1M) et de l’USO Mondeville (Ligue 2 féminine), les clubs normands ne joueront plus jusqu’à nouvel ordre.

La mise en place du couvre-feu dans 54 départements a obligé la Fédération française de basket-ball à prendre de nouvelles décisions concernant ses championnats, ce lundi.

Dans les poules à 12 équipes, si cinq d’entre elles sont impactées par la fermeture des salles et le couvre-feu, les journées de compétitions seront automatiquement reportées jusqu’à la fin des fermetures de salle, durée suivie d’un délai de 12 jours supplémentaires pour permettre une réathlétisation et la reprise de l’entraînement avant de disputer une rencontre.

Une décision qui impacte directement le CB Ifs, La Glacerie, Alençon (N1F), Douvres, Mondeville Espoir (N2F), Bayeux, Caen Nord, l’ASPTT Caen et le Caen BC 2 (N3M), Ifs 2, La Glacerie 2 et La Hague (N3F).

La Fédération précise toutefois que « les équipes qui ont la possibilité de jouer durant la période de report automatique et souhaitent programmer des rencontres en …

Lire la suite

Jeep Élite. Nanterre – Cholet samedi : un report inéluctable

Pour cause de cas de Covid-19 en nombre au sein de l’effectif de Cholet Basket, parmi lesquels le coach Erman Kunter, il semble quasiment acquis que la rencontre comptant pour la 7e journée de Jeep Élite à Nanterre, programmée samedi à 17 h 30, soit reportée.

Huit membres de l’équipe et du staff de Cholet Basket ont été testés positifs au Covid-19 samedi 17 octobre dernier, au lendemain de la défaite à Roanne. Même constat, samedi dernier après des nouveaux tests, obligatoires avant le match de Champions League initialement programmé ce mercredi contre Hapoel Holon avant d’être une nouvelle fois reporté : les joueurs qui étaient positifs le sont toujours et un autre, jusqu’alors négatif, l’est aussi.

Et, ce lundi, un autre joueur du groupe présente des signes de suspicion de Covid : il attend les résultats de son test effectué aujourd’hui.

Dans ces conditions, il est quasiment inéluctable que la rencontre comptant pour la 7e journée de Jeep Élite à Nanterre, samedi à 17 h 30 – avancée pour cause de couvre-feu – soit reportée.

« La décision revient au comité sanitaire de la LNB », rappelle Thierry Chevrier, le directeur du club. « Il dispose de tous les tests et décidera, peut-être d…

Lire la suite

Basket – Saumur (NF2) : « Avec ce couvre-feu, on nous laisse dans le flou »

Le couvre-feu instauré dans le Maine-et-Loire a forcément des conséquences sur la pratique du sport. Au Saumur Loire Basket, où l’équipe fanion évolue en NF2, Nadir Naidji, le coach, reconnaît ne pas savoir comment procéder pour continuer à s’entraîner.

Depuis le couvre-feu instauré dans le Maine-et-Loire depuis samedi matin, les salles de sport ne sont autorisées que pour les mineur(e)s. Qui peuvent continuer à s’entraîner avec leurs clubs à condition de quitter leur salle pour que celle-ci soit fermée à 21 h.

À Saumur, comme dans tout le département, les clubs doivent donc composer avec cette contrainte. Nadir Naidji, le coach de l’équipe fanion féminine du club, tente, tant bien que mal de trouver des solutions pour que son groupe puisse continuer à s’entraîner.

En attendant, la Fédération Française de basket a décidé de modifier la formule des championnats de N1F, N2M et F et N3M et F avec l’annulation des croisements de poules pour les accessions (NF1, NF2, NM2). Une phase finale est toujours envisagée pour décerner un titre.

« Les jeunes ont le droit de s’entraîner, mais les U20 et les séniors n’ont pas accès au gymnase. On ne sait pas comment ça va évoluer : c’est le grand my…

Lire la suite

Basket. N1M : L’Aurore Vitré a fait le boulot sur son parquet

N1M. Vitré – Dax : 89-79. Les Vitréens ont conclu leur belle semaine par une deuxième victoire et continuent leur parcours prometteur en haut de tableau.

Après leur belle victoire dans le derby face à l’URB, les Vitréens ont clôturé leur semaine avec un nouveau succès à domicile face à Dax sur le score de 89 à 79. Malmenés par une équipe accrocheuse, venue à Vitré diminué mais sans complexe, il a fallu que les Vert et Blanc se montrent sérieux et disciplinés dans le final pour empocher la mise : « On savait que Dax était une très bonne équipe qui ne lâche jamais le morceau. Diminuée oui, mais avec moins de rotations, tous les gars en face se sont sentis concernés et investis. Face à une bête blessée, ce n’est jamais simple. On l’a vu ce soir », rapporte Julien Cortey.

Alors que les Vitréens, bien emmenés par Jérémie Douillet, débutent bien la rencontre (13-6 puis 20-14), le DGB 40 refait surface : « On a bien débuté mais quand on est rentré dans les rotations, on a perdu en rythme et en face ils ont pris confiance. Comme l’arbitrage ne nous a pas facilité la tâche, au lieu de mettre un écart plus conséquent, de plonger notre adversaire à + 15 ou + 17 où ils auraient peut-être lâch…

Lire la suite