Vendée Globe: Dalin repasse en tête

Au vu de la progression de Charlie Dalin, ce n’était sans doute qu’une question de temps. Alors qu’il ne comptait plus que douze milles de retard au pointage de 18h00 ce lundi, le skipper d’Apivia s’est à nouveau emparé de la première place du Vendée Globe. Le Havrais retrouve une position qu’il n’a plus occupé depuis le 24 décembre dernier, bien avant une remontée de l’Atlantique qui pose bien des soucis à Yannick Bestaven. Ce dernier, au ralenti depuis plusieurs heures, compte désormais un peu plus de 20 milles nautiques de retard sur son principal rival dans la course à la victoire au Sables d’Olonne.

S’il y a eu du changement pour les deux premières places du classement, c’est en réalité tout le podium qui a changé en l’espace de quatre heures. En effet, alors que Damien Seguin (Groupe Apicil) s’était emparé de la troisième place pour moins de dix milles nautiques, Thomas Ruyant a repris l’avantage. Le skipper de LinkedOut compte désormais une avance d’un peu moins de neuf milles nautiques sur l’ancien médaillé aux Jeux Paralympiques dans une dernière ligne droite de Vendée Globe qui, après 64 jours de course, s’annonce plus indécise et incertaine que jamais. Surtout que Louis Burton (Bureau Vallée 2) pointe désormais à moins de 100 milles nautiques du leader et peut encore ambitionner la victoire finale.

Pointage à 22h00 (heure française) – Lundi 11 janvier 2021
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 4 721 milles de l’arrivée
2- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 20,39 milles du leader
3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 53,84
4- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 62,65
5- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 97,35
6- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) à 162,2
7- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 192,89
8- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 224,14
9- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 255,14
10- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 411,11

Pour avoir participé à l’opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d’une compensation à l’arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

– Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
– Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
– Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L’Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d’eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest – Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course
Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF) : quille endommagée, après 62 jours de course

* bateau équipé de foils

Worley, ça fait du bien !

Elle commençait à trouver le temps long. Depuis ce mardi 26 janvier, Tessa Worley a mis fin à plus de deux ans de disette. La skieuse française a remporté à Kronplatz (Italie), le Slalom géant, en devançant la Suissesse Lara Gut-Behrami (+0 »27) et l’Italienne Marta Bassino (+0 »73).

Cinquième à l’issue de la première manche, la Tricolore de 31 ans ne s’était pas imposée en Coupe du monde depuis le 27 octobre 2018, lors du Géant de Sölden, en Autriche. Son meilleur résultat cette saison, Tessa Worley l’avait obtenu  il y a 10 jours à Kranjska Gora (Slovénie), deuxième derrière Marta Bassino.

Pour la petite histoire, ce succès arrive le jour de la retraite de son compagnon, Julien Lizeroux.

Au classement général de la Coupe du monde, Michelle Gisin, deuxième, revient à 100 points de la leader, Petra Vlhova. Tessa Worley, première Française, se retrouve 11e.


?ref_src=twsrc%5Etfw

NBA: Le All-Star Game finalement organisé ?

La NBA serait-elle en train de revoir ses plans ? Alors que, quelques semaines avant le début retardé de la saison 2020-2021, le calendrier prévoyait bien un « All-Star Break » du 5 au 10 mars prochain. Une semaine de repos pour l’ensemble des joueurs entre les deux parties de la saison régulière… mais sans le traditionnel « Match des Etoiles » qui rassemble la fine-fleur de la NBA pour une rencontre sans enjeu sportif mais qui est un véritable spectacle qui, la saison dernière, avait permis de recueillir des fonds pour les œuvres de charité. Une décision qui était liée à un calendrier condensé, réduit à 72 matchs de saison régulière répartis sur cinq mois au lieu de 81 matchs sur un peu plus de six mois. Toutefois, sous l’impulsion du syndicat des joueurs (NBPA), la donne pourrait changer.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>January 25, 2021

Un All-Star Game minimaliste et pour la bonne cause à Atlanta ?

Selon des sources citées par la chaîne ESPN, sous l’impulsion du président du NBPA, le meneur des Phoenix Suns Chris Paul, ce retour inattendu du All-Star Game serait l’occasion de rassembler des fonds qui seraient reversés aux HBCU (Historically Black Colleges and Universities, ou universités traditionnellement noires) mais qui serait également au bénéfice de la lutte contre le coronavirus, qui fait encore rage aux Etats-Unis. L’inconnue resterait le lieu qui accueillerait dans les meilleures conditions une telle rencontre, sachant qu’Indianapolis a troqué l’édition 2021 pour celle prévue en 2024.

Selon ESPN, Atlanta tiendrait la corde pour une raison simple. Diffuseur du All-Star Game, la chaîne TNT est basée, comme tout le groupe Turner, dans la capitale de l’Etat de Géorgie. Un tel choix n’imposerait pas aux équipes du diffuseur de faire un long déplacement en pleine crise sanitaire. Un All-Star Game qui serait moins grandiloquent qu’à l’accoutumée et plus centré sur le match en lui-même. Une idée qui pourrait faire son chemin mais qui reste à confirmer par la direction de la NBA.

L’hommage de Kyrie Irving à Kobe Bryant

Alors que ce 26 janvier marque l’anniversaire de la disparition de Kobe Bryant, décédé dans un accident d’hélicoptère, Kyrie Irving a rendu hommage à l’icône des Lakers en arrivant à la salle de Brooklyn avec un maillot du célèbre n°8. Le meneur des Nets, qui était très proche de Kobe Bryant, a ensuite inscrit 16 points lors de la victoire de son équipe contre Miami (98-85). D’autres hommages devraient être rendus ce mardi soir, un peu partout dans la ligue.

 

Géant de Kronplatz (F) : Worley placée

« C’est l’enfer ! » Telle a été la réaction d’Estelle Alphand à l’arrivée de la première manche du slalom géant de Kronplatz, disputé ce mardi. Il faut dire que le tracé concocté par Jean-Noël Martin, entraîneur de l’équipe de France, s’est avéré être un piège, notamment dans sa section finale. Partie avec le dossard numéro 2, Michelle Gisin s’est montrée la plus solide.

La Suissesse, mieux en place dans un dernier tiers de course sur une neige moins dure et ayant mieux géré une compression sur une courbe à gauche, a signé le meilleur temps de ce premier round (1’04’’33). La skieuse d’Engelberg abordera la deuxième tracé, piqueté par son entraîneur, avec plus d’une demi-seconde d’avance sur Mikaela Shiffrin alors que Federica Brignone se trouvera à quasiment sept dixièmes.

Worley dans le coup pour le podium

L’Italienne, tenante du gros Globe de Cristal, voit Lara Gut-Behrami, qui reste sur deux podiums dont une victoire en Super-G à Crans Montana, au contact à un centième de seconde. Une lutte pour le podium pour laquelle sera concernée également Tessa Worley. Ayant ouvert le portillon de départ avec son dossard numéro 1, la Française a tout donné mais a lâché trop de temps dans ce final trompeur. Worley accuse un retard de 78 centièmes sur Michelle Gisin.

CM Ski alpinSKI ALPIN – COUPE DU MONDE (F) / GEANT DE KRONPLATZ
Classement de la 1ere manche (après 30 dossards) – Mardi 26 janvier 2021
1- Michelle Gisin (SUI) en 1’04’’33
2- Mikaela Shiffrin (USA) à 0’’56
3- Federica Brignone (ITA) à 0’’67
4- Lara Gut-Behrami (SUI) à 0’’68
5- Tessa Worley (FRA) à 0’’78
6- Meta Hrovat (SLO) à 0’’87
7- Marta Bassino (ITA) à 1’’09
8- Sara Hector (SUE) à 1’’41
9- Petra Vlhova (SLQ) à 1’’49
10- Alice Robinson (NZL) à 1’’82

14- Coralie Frasse Sombet (FRA) à 2’’68