NBA : Batum est libre

L’ailier français a été libéré par Charlotte de sa dernière année de contrat.

Arrivé en 2015 à Charlotte, Nicolas Batum va quitter les Hornets un an avant la fin de son contrat, a-t-on appris ce samedi.

Ce qui semble être une décision fondée, le capitaine de l’équipe de France n’ayant plus joué pour la franchise NBA depuis janvier dernier et le match délocalisé à Paris.

Son départ a été opéré pour faire de la place à la nouvelle recrue de l’équipe de Caroline du Nord : Gordon Hayward.


?ref_src=twsrc%5Etfw

Ventre plat : combien de temps par semaine faut-il faire la planche pour affiner sa taille et perdre du ventre ?

Pour avoir le ventre plat, on le sait, le meilleur exo, c’est la planche. Mais combien de temps doit-on le faire pour voir des résultats ?

Vous avez envie d’arborer un ventre plat et tonique en faisant un peu de sport ? Très bien ! Alors laissez-tomber les crunchs et autres exo qui ne font pas réellement travailler les abdos profonds. L’exercice star pour affiner la taille, c’est la planche… Qu’on la fasse sur les mains ou les avant-bras d’ailleurs ! Eh oui, le gainage, il n’y a rien de mieux.

Ventre plat : combien de temps tenir en planche pour voir les résultats ?

Pour tirer un maximum profit de la planche, il faudrait exécuter trois séries d’un maximum de 60 secondes chacune. Dès lors, le matin ou le soir, trois fois par jour, réalisez ce petit entraînement.

Commencez en douceur pour ne rien vous abîmer. Si vous n’êtes pas sportive, commencez par des séries plus courtes : optez alors pour 10 secondes, puis détendez-vous avant de recommencer. Répétez l’exercice trois à six fois. Le renforcement sera très similaire, puisqu’en fin de compte, vous aurez contracté vos muscles autant de temps.

Ventre plat : la planche exercice star

La planche permet de renforcer le corps pour obtenir un ventre plat. Vous travaillez là le muscle profond de l’abdomen, aussi appelé le muscle…

Lire la suite

Prix Hilda, Elite San Leandro sur l’hippodrome de Paris Vincennes

PR֤ÉSENTATION DU PRIX HILDA

En ce vendredi 27 novembre 2020, le Tiercé Quarté Quinté+ se disputera sur l’hippodrome de Paris Vincennes. Le Prix Hilda, troisième compétition de la première réunion du jour, est à l’honneur. Le départ de cette course « D » s’adressant à des femelles âgées de six et sept ans n’ayant pas plus de 150 000 euros sur leur compte en banque, sera donné aux alentours de 18h25. Sur le parcours des 2850 mètres de la petite piste, les seize participantes s’élanceront du même échelon de départ. Pour les places, il faudra encore une fois élargir ses combinaisons…

NOS FAVORIS

ELITE SAN LEANDRO (14) est la bonne base de cette compétition. L’autre jour, dans une épreuve du même genre, elle n’a pas manqué son premier objectif de l’hiver en s’imposant comme une jument capable de répéter durant les semaines à venir. La prochaine est pour ce vendredi soir et il ne fait aucun doute que déferrée des quatre pieds, elle partira très appuyée au betting.

ENERGIE D’ECHAL (13) va-t-elle rester sage ? Lors de son antépénultième tentative, sur l’hippodrome du Mans, elle semblait avoir les choses bien en main au moment de sa faute. Parfois quelque peu coquine, elle a depuis été préparée spécialement pour ce rendez-vous. Décidée, déferrée des postérieurs, gagnante ensuite aux Sables d’Olonne, elle ne doit logiquement pas sortir des trois premières dans ce lot.

ETOILE DU PERCHE (15) est une compétitrice entraînée par la famille Seguin trouvant une belle occasion de monter une nouvelle fois sur le podium. En valeur pure, elle paraît quelque peu en-dessous les deux favorites. Au terme d’un bon parcours, la voir conclure dans les trois ne serait pas surprenant.

Suivez notre pronostic et pariez en ligne avec ZEturf : Jusqu’à 250€ de bonus offerts

Nice-Slavia Prague, le film du match

L’OGC Nice accueille le Slavia Prague ce jeudi soir en Ligue Europa. Une rencontre à suivre en direct sur notre site. 

Le PSG se replace

De nouveau vainqueur de Porto (29-28), jeudi soir à Coubertin lors de la 8e journée de Ligue des champions masculine, le PSG grimpe à la 4eme place du Groupe A, à égalité avec les Portugais. 

Une deuxième rasade de Porto pour la route et revoilà le PSG handball qui se replace parfaitement dans la course aux quarts de finale. Déjà vainqueur des Portugais (34-31), huit jours plus tôt au Portugal,les Parisiens ont remis ça (29-28), jeudi soir sur leur parquet de Coubertin, cette fois à l’occasion de la 9eme journée de cette phase de poules de Ligue des Champions masculine qui avait d’abord refusé de sourire au club de la capitale, battu d’entrée chez lui par Flensburg et qui avait de nouveau chuté une semaine plus tard, cette fois sur le terrain du Meshkov Brest, trois semaines avant une nouvelle défaite, en déplacement à Kielce.

Heureusement pour le PSG, il semble avoir enfin décidé de se mettre au diapason en Coupe d’Europe de ses performances en Lidl Starligue (8 matchs, 8 victoires, 5 points d’avance sur le deuxième, Limoges). Cette deuxième victoire en deux matchs face à Porto en atteste. Elle aurait même pu être plus large si Mikkel Hansen (9 buts) et ses partenaires n’avaient pas dilapidé dans les dernières minutes une avance qui avait atteint 6 buts d’écart à deux reprises (17-11 dès le début de la seconde mi-temps, 18-12 un peu plus tard).

Un scénario qui n’a pas empêché les Portugais, qui avaient mené 18-13 à l’aller avant de perdre, de revenir à -1 alors qu’il ne restait plus que deux minutes à jouer. Mikkel Hansen, sur un jet de sept mètres, et Nedim Remili, autre héros de la soirée et dernier buteur parisien de ce match, ont alors fait en sorte que cette grosse frayeur ne tourne pas en rechute pour les leurs. Ils ont bien fait car ce troisième succès (pour autant de défaites) leur permet de déloger Porto de la quatrième place (à égalité avec les Portugais) et de revenir du même coup à sept longueurs du leader Kielce, qui a disputé deux matchs de plus que le PSG, et à trois points du deuxième Meshkov Brest avant de recevoir deux fois de suite (mardi contre le Vardar Skopje et jeudi contre Kielce). Et de peut-être réussir un quatre à la suite qui relancerait totalement Paris, et ferait oublier ce début de parcours manqué.

Toute l’actu Handball