Les Bleues régalent à Ruhpolding

Après sa victoire à Östersund et sa 3eme place à Hochfilzen cette saison, le relais féminin français continue sa belle saison. A Ruhpolding, les Bleues ont en effet signé une nouvelle victoire grâce à une course maîtrisée de bout en bout, notamment au tir. En l’absence des sœurs Oeberg pour la Suède, Anaïs Chevalier-Bouchet, Chloé Chevalier, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon ont su parfaitement saisir leur chance dans les Alpes en Bavière.

Plus d’informations à suivre.

COUPE DU MONDE (F) / RELAIS DE RUHPOLDING (ALL)
Classement final (4x6km) – Vendredi 14 janvier 2022
1- France en 1h10’50 (0 tour de pénalité + 4 balles de pioche)
2- Suède à 35”1 (0+2)
3- Russie à 1’12”2 (0+6)
4- Allemagne à 1’26”6 (1+5)
5- Biélorussie à 1’27”8 (1+7)
6- Italie à 1’28”4 (0+7)
7- Norvège à 1’42”6 (0+6)
8- Estonie à 2’30”6 (0+6)
9- Ukraine à 2’41”2 (0+6)
10- Pologne à 2’58”5 (0+5)

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d’hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l’année révèle l’émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

L’année sportive 2022 promet d’être spectaculaire, autant sur les terrains de jeu qu’en dehors. Plusieurs méga-événements sportifs seront organisés, notamment les Jeux olympiques d’hiver et la Coupe du monde de la FIFA, qui se dérouleront respectivement en Chine et au Qatar.

En plus de ces événements se dérouleront également les compétitions annuelles, entre grands matchs, ligues nationales, championnats et tournois internationaux. En janvier déjà, le Rallye Dakar est en cours en Arabie saoudite, tout comme la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun. En mars, la Ligue des champions de l’UEFA reprend, et en avril, le championnat du monde de Formule 1 redémarre.

Pourtant, le contexte dans lequel chacun de ces événements va se tenir est en train de changer, et ce depuis trois décennies. Le monde du sport, comme le monde en général, est très différent de ce qu’il était au XXe siècle.

En 1999, la majorité des courses de Formule 1 se déroulaient en Europe; en 2022, les Grands Prix européens seront en minorité, des pays comme l’Azerbaïdjan [qui fait partie de l’Asie occidentale, …

Lire la suite

F1: Prost quitte Alpine !

C’est une page qui se tourne pour Alain Prost. Engagé comme consultant et ambassadeur de l’écurie Renault en 2015 puis nommé directeur non exécutif en 2019, l’ancien quadruple champion du monde de Formule 1 (1985, 1986, 1989, 1993) a vu son contrat annuel ne pas être renouvelé par l’écurie devenue Alpine l’an passé. C’est en tout cas ce que révèle le site spécialisé Motorsport ce lundi.

Pilote Renault entre 1981 et 1983, Alain Prost (67 ans le mois prochain) avait pour principale fonction d’être un relais des pilotes (Esteban Ocon et Fernando Alonso) auprès des dirigeants de l’écurie. Laurent Rossi, le patron d’Alpine, a souhaité apporter plusieurs changements au sein de l’écurie, et la semaine passée, c’est le directeur exécutif polonais Marcin Budkowski, qui avait quitté ses fonctions.

Du rose sur les prochaines livrées Alpine ?

Toujours selon Motorsport, c’est l’Américain Otmar Szafnauer, qui vient de quitter Aston Martin, où il était directeur de l’écurie, qui devrait le remplacer dans les prochains jours. Il aura pour objectif de maintenir l’écurie française dans le Top 5 mondial, elle qui vient de terminer cinquième du championnat du monde des constructeurs en 2019, 2020 et 2021, la saison 2021 étant à marquer d’une pierre blanche, avec la première victoire en Grand Prix depuis 2008, grâce à Esteban Ocon.

Par ailleurs, Motorsport nous apprend que l’entreprise de traitement de l’eau BWT devrait devenir un sponsor principal d’Alpine, ce qui pourrait provoquer l’arrivée de la couleur rose sur la prochaine livrée de l’écurie française. BWT n’est pas inconnu en F1, puisque l’entreprise a été sponsor de Force India puis de Racing Point lors des dernières saisons.

Gobert, un panier fou (mais annulé)

Rudy Gobert était en grande forme, dimanche soir, pour son retour à la compétition. Après cinq matches d’absence en raison du Covid-19, le pivot français a compilé 18 points, 19 rebonds et 2 contres lors de la victoire d’Utah à Denver (102-125).

Gobert n’a pas manqué un tir durant cette rencontre (7/7 dans le jeu), et il a même failli inscrit l’un des paniers de l’année. De son propre camp, à la fin du quart-temps, l’ancien joueur de Cholet a jeté la balle… qui a fini dans la cible. Dommage que le chrono était écoulé…

Cela aurait pu être le tout premier panier à trois points de la carrière de Gobert ! Le pivot tricolore n’a tenté qu’un seul tir à longue distance depuis le début de la saison.

Troyes-OL en direct