L’Avalanche touche au but

L’Avalanche y est presque. Pour la première fois depuis le coup d’envoi de cette finale de Coupe Stanley, Colorado, étrillé sur cette même glace (6-2) lors du match 3 – un carton qui avait permis au Lightning de revenir à 2-1 – a pris le dessus sur Tampa Bay chez Pierre-Edouard Bellemare et ses coéquipiers. Un succès obtenu à l’arraché après prolongation (3-2) mercredi soir dans le match 4 qui permet au leader de la saison régulière de toucher au but. En cas de nouveau succès, l’Avalanche, qui compte de nouveau deux longueurs d’avance (il avait mené 2-0 et mène maintenant 3-1), pourra en effet célébrer son troisième titre de champion après ceux obtenus en 1996 et 2001. Il le doit à son héros de la soirée Nazem Kadri, auteur du but de la délivrance après douze minutes dans cette prolongation alors que ce sont les doubles tenants du titre qui s’étaient procuré la plupart des occasions dans cet overtime avant que le Canadien ne vienne climatiser la salle du Lightning. Un temps, tout Tampa Bay a espéré que le tir de Kadri ait terminé hors cadre.

Tampa Bay laisse passer sa chance

En effet, le palet ayant terminé sa course entre le filet du haut de la cage du gardien et la barre supérieur du but, le Lightning, comme l’Avalanche d’ailleurs, a mis quelques secondes avant de réaliser que la tentative du sauveur de Colorado avait bien fait mouche. Un dénouement d’autant plus regrettable pour Bellemare et les siens que ce sont les doubles vainqueurs sortants qui avaient longtemps fait la course en tête dans ce match, d’abord en ouvrant le score par Cirelli en première période puis en reprenant ensuite l’avantage dans la deuxième période sur un but d’Hedman alors que MacKinnon avait remis les deux équipes à égalité. Malheureusement pour Tampa Bay, le troisième tiers-temps n’a vu qu’une équipe marquer et Cogliano permettre de nouveau à l’Avalanche de recoller, à 2-2 cette fois. Dans la foulée, Kucherov, pour le Lightning, a eu la balle de match au bout de sa crosse, mais sa frappe a heurté l’un des deux poteaux et donc laissé une brèche à Colorado, qui s’y est engouffré. Tampa Bay peut toujours rêver de triplé, mais le rêve s’est sérieusement éloigné mercredi, d’autant que vendredi, c’est chez lui que l’Avalanche aura la possibilité de conclure la série et d’aller décrocher la troisième Coupe Stanley de la franchise, 21 ans après le sacre de 2001.

HOCKEY SUR GLACE – NHL / PLAY-OFFS 2022

Finale de Coupe Stanley

COLORADO AVALANCHE (1) – TAMPA BAY LIGHTNING (5) : 3-1

Match 1 – Colorado Avalanche – Tampa Bay Lightning : 4-3 (ap)
Match 2 – Colorado Avalanche – Tampa Bay Lightning : 7-0
Match 3 – Tampa Bay Lightning – Colorado Avalanche : 6-2
Match 4 – Tampa Bay Lightning – Colorado Avalanche : 2-3 (ap)
Match 5 le vendredi 24 juin à Denver
Match 6 (si nécessaire) le dimanche 26 juin à Tampa Bay
Match 7 (si nécessaire) le mardi 28 juin à Denver

Nantes dans le groupe de la mort

Handball – Tirage au sort de la Ligue des Champions
Compositions des groupes
Ligue des Champions masculine
Groupe A : PSG, Magedbourg (ALL), Gudme (DAN), FC Porto (POR), Dinamo Bucarest (ROU), Veszprem (HUN), Plock (POL), Zagreb (CRO)
Groupe B : Nantes, Szeged (HUN), FC Barcelone (ESP), Celje (SLO), Kielce (POL), Kiel (ALL), Elverum (NOR), Aalborg (DAN)

Ligue des Champions féminine
Groupe A : Brest, Odense (DAN), Kristiansand (NOR), Ljubljana (SLO), Bietigheim (ALL), Rail Cargo (HUN), Most (RTC), CSM Bucarest (ROU)
Groupe B : Metz, Györ (HUN), Buducnost (MNE), Storhamar (NOR), Esbjerg (DAN), Lokomotiv Zagreb (CRO), Belediye (TUR)

Batum prolonge, Jokic touche le jackpot

Nicolas Batum et Nikola Jokic ont fait le choix de la continuité. Les deux hommes ont prolongé ce jeudi dès l’ouverture du marché des transferts de NBA le contrat les liant à leur franchise actuelle. Ainsi, l’ailier français a décidé comme il fallait s’y attendre de poursuivre l’aventure chez les Clippers. Le double MVP serbe a lui aussi choisi de continuer de défendre les couleurs de Denver. Au passage, le « Joker » a touché le jackpot. Jokic, qui n’a connu que le Colorado depuis ses débuts en NBA, a en effet rempilé chez les Nuggets pour le montant astronomique estimé entre 264 et 270 millions de dollars sur cinq ans. Ne cherchez pas plus loin : il s’agit du nouveau contrat le plus élevé de l’histoire de la NBA. Batum ne joue pas dans la même cour que le Serbe. Il n’empêche que « Batman » se plaît bien lui aussi au sein de ce roster des Clippers qu’il avait intégré à l’aube de la saison 2020-2021 en provenance de Charlotte. Alors qu’il avait la possibilité de rejoindre la franchise qu’il désirait – l’international français avait décliné sa player option pour la saison à venir et était donc libre – le champion de France 2006 avec Le Mans a donc préféré lui aussi ne pas bouger.

Les Clippers, oui, la Tunisie, non !


?ref_src=twsrc%5Etfw »>June 29, 2022

La Free Agency à peine ouverte, les insiders avaient d’ailleurs laissé entendre que le Français ayant refusé de disputer l’Euro avec les Bleus cet été parierait sur un nouveau bail avec les Clippers en dépit des convoitises. Le natif de Lisieux (Calvados) a paraphé un nouveau contrat de deux ans, pour un montant de 22 millions de dollars. En revanche, il ne rendra pas service pour autant prochainement à l’équipe de Tunisie. Lors de ses vacances en France, Batum a été abordé par un homme dans les rayons d’une grande surface alors qu’il faisait ses courses et le monsieur en question, qui ne l’avait pas reconnu, lui a proposé de défendre les couleurs de la sélection tunisienne. Une histoire qui a beaucoup fait rire « Batman »(mais également la Fédération tunisienne), qui reste donc un Clipper mais ne rejoindra pas l’équipe nationale de Tunisie.

Duplantis toujours plus haut


?ref_src=twsrc%5Etfw »>June 30, 2022

Les spectateurs du Stade olympique de Stockholm ont vécu un moment historique ce jeudi. Lors du meeting comptant pour la Ligue de Diamant, ils ont vu leur chouchou Armand Duplantis (22 ans) écrire une nouvelle page de l’histoire du saut à la perche, en franchissant une barre à 6,16m à son deuxième essai, en l’effleurant mais sans la faire tomber. Jamais un perchiste n’avait sauté aussi haut en plein air, mais World Atlhetics ne considérera pas cette marque comme un record du monde puisqu’au saut à la perche, les records indoor et plein air ne sont pas séparés. Le record du monde officiel reste donc toujours fixé à 6,20m, une barre franchie par le Suédois né aux Etats-Unis lors des championnats du monde en salle de Belgrade en mars dernier, mais il améliore ainsi son propre record en plein air, qui était de 6,15m, réussis à Rome en septembre 2020. Dans ce concours qui état allé très haut ce jeudi soir, à deux semaines du début des Mondiaux d’Eugene, Renaud Lavillenie a quant à lui réussi sa meilleure performance de la saison, avec une barre à 5,83m. Mais cela reste bien loin de l’extraterrestre suédois.

Plus d’infos à venir…

Nets: Durant demande à partir !

C’est un véritable coup de tonnerre qui s’est abattu sur la NBA ce jeudi ! Kevin Durant, l’une des plus grandes superstars de la Ligue, souhaite quitter les Brooklyn Nets ! Comme presque toujours, ce sont les « insiders » Shams Charania de The Athletic et Adrian Wojnarowski d‘ESPN, toujours bien informés, qui ont lancé cette « bombe ». Arrivé en 2019 chez les Nets, l’ailier (ou ailier fort) de 33 ans est encore sous contrat pour les quatre prochaines saisons, lors desquelles il doit gagner respectivement 43, 46, 49 et 53 millions de dollars chaque année. Autant dire que monter un « trade » s’annonce particulièrement rude, car les franchises intéressées devront envoyer plusieurs joueurs de très haut niveau pour recevoir KD en échange. Selon ESPN, Phoenix et Miami, qui ont fini en tête de leur Conférence respective lors de la dernière saison régulière, ont les faveurs de Kevin Durant.

Une quatrième franchise pour Durant

Il y a encore huit mois, Brooklyn s’annonçait comme l’un des favoris pour le titre de champion NBA 2022, avec son trio James Harden – Kyrie Irving – Kevin Durant. Mais la « superteam » a explosé en plein vol. Harden est parti à Philadelphia en février, puis les Nets ont été éliminés au premier tour des play-offs, puis Irving n’a pas activé sa « player option » et Durant a donc demandé à partir. Incroyable scénario ! Les cartes vont donc être redistribuées lors de cette intersaison, et on attend désormais de savoir où va atterrir Kevin Durant, qui a tourné lors de la dernière saison régulière à 29,9 points, 7,4 rebonds et 6,4 passes en 55 matchs. Critiqué pour avoir quitté Oklahoma City (qui l’avait drafté en 2007 lorsque la franchise était Seattle) en 2016 pour aller « chercher une bague » du côté de Golden State (il en a finalement gagné deux), puis pour avoir quitté les Warriors pour monter une « superteam » à Brooklyn, le natif de Washington aura finalement raté son pari chez les Nets.