L’AS Cannes toujours dauphin, Cambrai s’invite sur le podium

Il y a du mouvement sur le podium de Ligue A masculine. Alors que Montpellier a consolidé sa première place ce vendredi en dominant Tourcoing, cette défaite des Nordistes fait finalement les affaires de l’AS Cannes et de Cambrai. Mais, pour les Cannois, ça n’a pas été chose aisée. En effet, après avoir remporté la première manche, les joueurs de Luc Marquet sont sortis du match et laissé Sète, emmené par Vasyl Tupchii (28 points) et Kamil Baranek (25 points) prendre le contrôle et mener deux manches à une. Les coéquipiers de Lincoln Williams (21 points) ont alors retrouvé leur jeu pour arracher un tiebreak qui a tourné en faveur des Cannois (25-21, 23-25, 18-25, 25-22, 15-11). S’ils lâchent un point et sont désormais à dix longueurs de Montpellier au classement, les Cannois conservent leur deuxième place devant… Cambrai. Les joueurs des Hauts-de-France ont pris le meilleur sur Tours pour y parvenir mais rien n’a été simple car les joueurs du TVB, orphelins de Nathan Wounembaina, ont débuté le match tambour battant pour mener deux manches à rien. C’est alors que les coéquipiers de Daniel Cagliari (25 points) ont repris du poil de la bête pour égaliser à deux manches partout et faire la différence dans l’ultime set (25-27, 19-25, 25-21, 25-21, 15-12). Cette victoire permet à Cambrai de prendre la troisième place devant Tourcoing et Tours.

Narbonne à l’affût

Mais si les Cambrésiens sont désormais installés sur le podium, une autre équipe a les yeux rivés dessus, Narbonne. A l’occasion de la réception d’Ajaccio, les joueurs de Guillermo Falasca ont signé un succès important. Mais ce sont bien les protégés de Frédéric Ferrandez qui ont pris le meilleur départ en remportant le premier set mais les coéquipiers de Simon Hirsch (24 points) se sont relevés les manches et repris le contrôle des opérations pour s’imposer en quatre manches (20-25, 25-20, 25-23, 25-22) et pointer à deux points de la troisième place. En milieu de tableau, Poitiers a perdu du terrain à l’occasion de son déplacement à Nantes-Rezé. En effet, les joueurs de Brice Donat, après avoir mené deux manches à rien, se sont effondrés et laissé les Nantais s’imposer (25-27, 14-25, 25-20, 25-21, 15-11) et laisser de nouveau l’avant-dernière place du classement à Nice. Paris, de son côté, continue de jouer sur courant alternatif. Les coéquipiers d’Antonin Rouzier (9 points) et Miran Kujundzic (13 points) ont résisté autant qu’ils ont pu mais s’inclinent face à Toulouse en trois manches (27-19, 22-25, 22-25), ne profitant pas des revers de Poitiers et Chaumont pour réduire l’écart au classement.

LAMVOLLEY – LIGUE A (H) / 21EME JOURNEE
Vendredi 19 février 2021
Tourcoing – Montpellier : 0-3 (21-25, 24-26, 19-25)
Nice – Chaumont : 3-2 (34-36, 25-22, 25-21, 21-25, 15-13)

Samedi 20 février 2021
AS Cannes – Sète : 3-2 (25-21, 23-25, 18-25, 25-22, 15-11)
Nantes-Rezé – Poitiers : 3-2 (25-27, 14-25, 25-20, 25-21, 15-11)
Narbonne – Ajaccio : 3-1 (20-25, 25-20, 25-23, 25-22)
Cambrai – Tours : 3-2 (25-27, 19-25, 25-21, 25-21, 15-12)
Paris – Toulouse : 0-3 (27-19, 22-25, 22-25)

City-United en direct

Poursuite de Nove Mesto (M): Encore un podium pour Desthieux

Plus d’informations à suivre…

Atlético-Real Madrid en direct

Poursuite de Nove Mesto (D) : Eckhoff intouchable

Après le sprint, la poursuite pour Tiril Eckhoff. A Nove Mesto en République tchèque, la Norvégienne n’aura donc laissé que des miettes ce week-end avec ce 2eme succès, le 23eme de sa carrière. Ce dimanche, la biathlète de 30 ans a devancé l’Allemande Denise Herrmann et sa compatriote Marte Olsbu Roeiseland à l’arrivée. Malgré trois fautes aux tirs, Eckhoff n’a encore une fois laissé aucune chance à la concurrence, s’offre un 6eme doublé d’affilée et augmente du même coup son avance au classement général de la Coupe du monde.

« C’est vraiment énorme pour moi d’avoir réussi à faire six doublés. Mon premier tir debout est vraiment bon, comparé à celui d’hier. Je pense avoir fait un bon début de course, mais la fin n’est pas si bonne avec ces tours de pénalités. Je me sens vraiment très en forme. Je me suis beaucoup entraînée et c’est très satisfaisant de voir que ça paye », a expliqué la Norvégienne, à l’issue de sa victoire, sur la chaîne L’Equipe. « Tiril Eckhoff est sur une belle vague, elle est inarrêtable. Il reste quelques courses, j’espère que je vais gagner et faire de belles courses. Mais aller chercher Tiril Eckhoff pour le dossard jaune, ça me semble très compliqué », a pour sa part déclaré Roeiseland, un brin fataliste.

Derrière des Norvégiennes encore une fois en grande forme, on retrouve tout de même deux Françaises dans le top 10 de la poursuite à Nove Mesto. Parties respectivement 26eme et 15eme, Anaïs Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet ont réalisé une très belle course pour terminer 8eme et 10eme ce dimanche. « Je suis partie à bloc et je suis arrivée un peu entamée sur les debouts. Je suis très frustrée. Je ne suis vraiment pas contente de moi », a tout de même confié cette dernière. Pour le reste, 9eme au départ, Justine Braisaz-Bouchet a craqué aux tirs (7 erreurs) et a dû se contenter de la 20eme, juste derrière Julia Simon (19eme), alors que Lou Jeanmonnot a terminé 35eme.

COUPE DU MONDE (D) / POURSUITE DE NOVE MESTO (REPUBLIQUE TCHEQUE)
Classement final (10km) – Dimanche 7 mars 2021
1- Tiril Eckhoff (NOR) en 27’28 (3 fautes)
2- Denise Herrmann (ALL) à 24″ (1)
3- Marte Olsbu Roeiseland (NOR) à 29″9 (3)
4- Linn Perssonn (SUE) à 30″9 (1)
5- Franziska Preuss (ALL) à 35″8 (2)
6- Yullia Dzhima (UKR) à 39″8 (2)
7- Hanna Sola (BIE) à 1’05″8 (4)
8- Anaïs Bescond (FRA) à 1’21″7 (1)
9- Paulina Fialkova (SLQ) à 1’26″9 (2)
10- Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA) à 1’30″8 (4)

19- Julia Simon (FRA) à 2’20 » (4)
20- Justine Braisaz-Bouchet (FRA) à 2’20″7 (7)
35- Lou Jeanmonnot (FRA) à 2’55″8 (2)