Hamilton ne dit pas non à Ferrari

En marge du Grand Prix d'Italie, Lewis Hamilon a livré quelques déclarations troublantes sur son avenir. Alors qu'il n'a toujours pas prolongé son contrat avec Mercedes, qui court jusqu'en 2020, le quintuple champion du monde anglais est resté très évasif sur une question concernant Ferrari.

"Quand je viens à Monza, il y a beaucoup de fans de Ferrari et ils me demandent de rejoindre leur écurie. Après la question n’est pas de savoir si je suis tenté d’aller chez Ferrari", a expliqué le leader du championnat du monde en conférence de presse. Quand vous êtes chez Mercedes, vous faîtes partie d’une famille pour toute la vie si vous restez avec eux. Mais s’il y a un moment où je sens que je dois signer ailleurs, cela pourrait être une option. Je ne pense pas que ce soit impossible."

L'Anglais avait déjà indiqué qu'il était fan de la Scuderia il y a quelques années. 

Clippers: Noah à l’essai

Après avoir été mis à l'essai par les Los Angeles Lakers, c'est dans l'autre club de la cité des anges que Joakim Noah pourrait rebondir. C'est son père, Yannick Noah, qui a annoncé la nouvelle jeudi, sur les ondes de RMC. 

"Il était là avant hier (mardi), il va super bien. Il part s'entraîner à Los Angeles avec les Clippers. J'ai peut-être balancé une nouvelle qui n'était pas officielle, maintenant c'est fait !", s'est amusé le dernier vainqueur français de Roland Garros. 

"Il va s'entraîner avec eux. Il est en fin de carrière. Est-ce qu'il va jouer un an, deux ans, je ne sais pas, a-t-il ajouté. Il a 34 ans, il a des gamins, il est papa." Le pivot tricolore cherche une dernière expérience afin de boucler la boucle de sa carrière NBA, qui a commencé aux Chicago Bulls en 2007. 

La fin des « octagon girls » ?

Des politiciens australiens veulent interdire les "octagon girls", ces femmes en petite tenue qui annoncent les rounds, lors de l’UFC 243 de Melbourne.

Le 6 octobre prochain, le Marvel Stadium de Melbourne accueillera l’UFC 243 avec, en vedette, le très attendu combat pour la ceinture des mi-moyens entre l'Australien Robert Whitaker et le Néo-Zélandais Israel Adesanya. Un affrontement qui pourrait se dérouler sans "octagon girls", ces jeunes femmes court vêtues chargées d’annoncer le prochain round et qui font partie intégrante de l’organisation-reine du MMA depuis ses débuts.

"Nous sommes en 2019, avons-nous encore vraiment besoin de femmes en petite tenue qui se promènent au bord du ring entre les rounds ? Il n’y en a plus en Formule 1, ni aux fléchettes. Je pense qu’il est temps de passer à autre chose", a ainsi déclaré Sally Cap, la maire de Melbourne, dans les colonnes du Herald Sun. Pour Daniel Andrews, Premier ministre de l’état de Victoria, l’UFC (Ultimate Fighting Championship) doit "prendre la bonne décision."

Reste à voir si la puissante organisation acceptera de céder, et de renoncer à ses "octagon girls". Certaines d’entre elles, à l’image d’Arianny Celeste, qui affiche 3,2 millions d’abonnés sur Instagram et s’est même lancée dans une carrière de chanteuse, sont d’ailleurs plus populaires que la plupart des combattants. Un sujet qui pourrait débarquer dans quelques mois en France, avec la légalisation annoncée du MMA début janvier. Car même si les "ring girls" sont toujours bien présentes lors des réunions de boxe dans l’Hexagone, une polémique a éclaté lors du dernier Tour de France, certains voulant voir la fin des hôtesses sur les podiums de l’épreuve cycliste.

Zlatan, l’imperturbable (vidéo)

Après avoir inscrit 7 buts lors de ses 4 derniers matches de MLS, Zlatan Ibrahimovic est resté muet mercredi soir, lors de la défaite du Los Angeles Galaxy sur la pelouse des Colorado Rapids (2-1).

Au coup de sifflet final, deux jeunes hommes ont envahi le terrain pour approcher le géant suédois, qui est resté totalement imperturbable, malgré la glissade d’un des deux individus.

Et s’il n’a pas semblé non plus réagir alors qu’un adversaire, Andre Shinyashiki, lui demandait son maillot, l’attaquant brésilien de Colorado a finalement pu obtenir sa tunique, avec laquelle il a ensuite fièrement posé sur les réseaux sociaux.

Nicolas Mahut nous fait découvrir son US Open

Si sportivement parlant, l'US Open ne fut pas une énorme réussite pour Nicolas Mahut avec une élimination au 2ème tour des qualifications en simple et une sortie précoce en double, cela ne l'a pas empêché de passer un moment toujours unique dans Big Apple. Il nous le fait partager dans le 4ème épisode de "Dans les pas de Nicolas" diffusé sur sa chaîne YouTube !

Nicolas Mahut vous fait découvrir son US Open 2019, le tournoi le plus « show » de la saison ! L’US Open, c’est tout d’abord New York, une ville incroyable qui a fini par conquérir Nicolas mais aussi le « Baratin », le restaurant français dans lequel il a ses habitudes. Cet épisode sera aussi l’occasion de découvrir la « Team Mahut » mais aussi un shooting avec son équipementier Lacoste dans un cadre magique. Découvrez ce passage outre-Atlantique qui est l’un des moments phares de l’année dans le tennis mondial !

Retrouvez toute l'actualité du sport lifestyle sur Beside Sport !