Championnats de France en salle: Hay, Finot et Bertrand premiers titrés

Hugo Hay, Alice Finot et Jean-Jacques Bertrand, premiers à l’honneur des Championnats de France en salle de Miramas. En attendant l’entrée en scène des chefs de file de l’athlétisme français, dès samedi, la première journée, vendredi, a couronné Hugo Hay, Alice Finot, Jean-Jacques Bertrand mais aussi Aloïse Terrec (3 000m) et Aurélien Quinon (5 000m) sur la marche. Dans un stadium uniquement ouvert aux athlètes et aux officiels, Hay, sur 3 000m, a le premier profité de l’absence de l’un des autres grands favoris Jimmy Gressier, qui a finalement décidé de se focaliser sur le 1 500m mais que son club avait oublié de désinscrire de la distance, pour décrocher son tout premier titre national en salle à seulement 24 ans. Le demi-fondeur licencié à Sèvre a porté son attaque à moins d’un kilomètre de l’arrivée et s’impose en 7’52”42 devant Yann Schrub (7’55”13). Autre athlète titrée lors de cette journée inaugurale, Alice Finot, également sur 3 000m, a récidivé en montant à 30 ans sur la plus haute marche du podium, comme elle l’avait déjà fait à Albi l’été dernier, mais en plein air cette fois et sur 3 000 steeple.


?ref_src=twsrc%5Etfw »>February 19, 2021

Le grand retour de Kafétien Gomis !


?ref_src=twsrc%5Etfw »>February 19, 2021

La cinquième meilleure performeuse française de tous les temps, qui s’entraine en Espagne, l’emporte avec un chrono de 9’12”33 qui lui permet de réaliser les minima pour les Championnats d’Europe qui se dérouleront à Torun (Pologne) du 5 au 7 mars prochain. Deuxième titre de champion de France également pour Jean-Jacques Bertrand, déjà sacré en 2019 sur ce même tartan de Miramas et qui a remis ça vendredi en étant de nouveau titré sur le saut en longueur. Un bond à 7,83 m (à son cinquième essai) a suffi au sociétaire du club de Nantes, qui n’a pas signé les minima pour Torun pour autant, pour remporter ce concours auquel participait le revenant de ces Championnats de France Kafétien Gomis (40 ans). Onze fois de champion de France, le vétéran effectuait son grand retour à la compétition. Il a dû se contenter d’un saut à 7,52m. Insuffisant pour grimper sur le podium.

Crédit photo : Fédération française d’athlétisme

City-United en direct

Poursuite de Nove Mesto (M): Encore un podium pour Desthieux

Plus d’informations à suivre…

Atlético-Real Madrid en direct

Poursuite de Nove Mesto (D) : Eckhoff intouchable

Après le sprint, la poursuite pour Tiril Eckhoff. A Nove Mesto en République tchèque, la Norvégienne n’aura donc laissé que des miettes ce week-end avec ce 2eme succès, le 23eme de sa carrière. Ce dimanche, la biathlète de 30 ans a devancé l’Allemande Denise Herrmann et sa compatriote Marte Olsbu Roeiseland à l’arrivée. Malgré trois fautes aux tirs, Eckhoff n’a encore une fois laissé aucune chance à la concurrence, s’offre un 6eme doublé d’affilée et augmente du même coup son avance au classement général de la Coupe du monde.

« C’est vraiment énorme pour moi d’avoir réussi à faire six doublés. Mon premier tir debout est vraiment bon, comparé à celui d’hier. Je pense avoir fait un bon début de course, mais la fin n’est pas si bonne avec ces tours de pénalités. Je me sens vraiment très en forme. Je me suis beaucoup entraînée et c’est très satisfaisant de voir que ça paye », a expliqué la Norvégienne, à l’issue de sa victoire, sur la chaîne L’Equipe. « Tiril Eckhoff est sur une belle vague, elle est inarrêtable. Il reste quelques courses, j’espère que je vais gagner et faire de belles courses. Mais aller chercher Tiril Eckhoff pour le dossard jaune, ça me semble très compliqué », a pour sa part déclaré Roeiseland, un brin fataliste.

Derrière des Norvégiennes encore une fois en grande forme, on retrouve tout de même deux Françaises dans le top 10 de la poursuite à Nove Mesto. Parties respectivement 26eme et 15eme, Anaïs Bescond et Anaïs Chevalier-Bouchet ont réalisé une très belle course pour terminer 8eme et 10eme ce dimanche. « Je suis partie à bloc et je suis arrivée un peu entamée sur les debouts. Je suis très frustrée. Je ne suis vraiment pas contente de moi », a tout de même confié cette dernière. Pour le reste, 9eme au départ, Justine Braisaz-Bouchet a craqué aux tirs (7 erreurs) et a dû se contenter de la 20eme, juste derrière Julia Simon (19eme), alors que Lou Jeanmonnot a terminé 35eme.

COUPE DU MONDE (D) / POURSUITE DE NOVE MESTO (REPUBLIQUE TCHEQUE)
Classement final (10km) – Dimanche 7 mars 2021
1- Tiril Eckhoff (NOR) en 27’28 (3 fautes)
2- Denise Herrmann (ALL) à 24″ (1)
3- Marte Olsbu Roeiseland (NOR) à 29″9 (3)
4- Linn Perssonn (SUE) à 30″9 (1)
5- Franziska Preuss (ALL) à 35″8 (2)
6- Yullia Dzhima (UKR) à 39″8 (2)
7- Hanna Sola (BIE) à 1’05″8 (4)
8- Anaïs Bescond (FRA) à 1’21″7 (1)
9- Paulina Fialkova (SLQ) à 1’26″9 (2)
10- Anaïs Chevalier-Bouchet (FRA) à 1’30″8 (4)

19- Julia Simon (FRA) à 2’20 » (4)
20- Justine Braisaz-Bouchet (FRA) à 2’20″7 (7)
35- Lou Jeanmonnot (FRA) à 2’55″8 (2)