WRC. Le rallye de Turquie avancé d’une semaine en septembre

Les organisateurs du championnat du monde WRC ont annoncé que le rallye de Turquie a été avancé d’une semaine (du 18 au 20 septembre). Ce changement de date pourra permettre d’inscrire de nouvelles épreuves au calendrier dans la seconde moitié de la saison.

Le rallye de Turquie, comptant pour le championnat du monde des rallyes WRC, a été avancé d’une semaine et se tiendra désormais du 18 au 20 septembre, ont annoncé les organisateurs du championnat vendredi. Le changement, pour ce qui constituera la 5e manche du championnat du monde, fera qu’elle se tiendra deux semaines après le rallye d’Estonie (4-6 septembre), elle-même la première épreuve depuis la suspension du championnat en raison du coronavirus, a précisé le WRC dans un communiqué.

Un changement pour permettre d’inscrire de nouvelles épreuves

Le changement de date ouvre la possibilité d’inscrire de nouvelles épreuves au calendrier dans la seconde moitié de la saison face à la situation évolutive de la pandémie de Covid-19, précise-t-on de même source.

Selon le WRC, la station balnéaire de Marmaris, autour de laquelle sera organisé le rallye, est actuellement ouverte aux touristes. Les concurrents et les fans peuvent s’y ren…

Lire la suite

IMSA. Acura s’impose à Road America

La quatrième manche du championnat américain d’endurance se disputait dans le Wisconsin. Acura a remporté une épreuve fortement perturbée par la pluie.

Pour son quatrième rendez-vous de la saison, le championnat IMSA avait posé ses valises à Road America pour une épreuve prévue sur 2 h 40. Dans les faits, elle aura duré beaucoup moins longtemps en raison d’un gros orage qui s’est abattu sur le circuit du Wisconsin et qui a entraîné la sortie d’un drapeau rouge.

Tout s’est joué lors du restart dans un final aux couteaux. La Cadillac n°10 du Wayne Taylor Racing confiée à Renger van der Zande, était alors en tête, mais le pilote hollandais n’a pas été en mesure de contenir l’assaut de l’Acura n°7 d’Helio Castroneves qui, au final, empoche la victoire.

Un succès presque logique au regard des performances de l’Acura durant tout le week-end. Dominatrice en essais libres puis en essais qualificatifs, elle décroche une victoire méritée. Elle a su aussi profiter des errements de Mazda qui a très mal géré son passage au stand alors que la course allait reprendre.

En GTLM, les trombes d’eau ont perturbé la physionomie de la course. En tête, la Porsche n°912 de Vanthoor et Bamber a perdu toute …

Lire la suite

ENTRETIEN. « Des voitures de prestige à admirer durant deux jours »

Dix mille visiteurs sont attendus les 31 octobre et 1er novembre 2020, au Parc Chorus, à Vannes (Morbihan) pour découvrir des sportives, des populaires, ainsi que des camions, des véhicules militaires… lors du Ouest Motor’s festival.

Alain Quinio, président de l’Auto Rétro Sport Prestige (ARSP), nous parle de Ouest Motor’s festival, événement qui se déroulera les 31 octobre et 1er novembre 2020, au Parc Chorus, à Vannes (Morbihan).

Qu’est-ce que l’Ouest Motor’s festival

C’est un événement exceptionnel qui se déroule tous les deux ans. Il réunit des centaines de voitures de prestige sur un week-end. À Vannes, pour cette septième édition, nous allons proposer des collections inédites, dignes des grands salons internationaux. En termes de qualité et d’importance, on est le troisième événement de ce type en France.

Quels types de véhicules pourra-t-on voir ?

Nous aurons un plateau d’exception. Nous présenterons des sportives (Formule 1, voitures 24 Heures du Mans), des populaires, symboles de l’innovation de leur époque. Nous aurons également un espace « woody » (bateaux, autos, ) et des magnifiques camions de pompier. Les deux roues ne seront pas oubliées, ainsi que véhicules milita…

Lire la suite

Formule 1. Romain Grosjean : « J’ai piloté à la limite absolue du début à la fin »

Le pilote Haas s’est encore fait remarquer pour son sens de la stratégie, soutenant la comparaison aux autres voitures dans le peloton, dimanche. Mais sa fin de course a été plus compliquée.

Romain Grosjean a soufflé le chaud, à Silverstone, en hissant sa Haas Ferrari en cinquième place, avec une stratégie audacieuse au niveau des pneus. En décidant de ne pas s’arrêter lors de la voiture de sécurité, le Français a pu tenter quelque chose de différent. Ce qui a permis de rappeler que, quand son matériel lui permet, Grosjean est toujours aussi affûté.

Un peu trop même, lorsque l’on voit sa défense sur les McLaren. Dans les rétros, on voit que dalle. Nos rétros ne marchent pas… Je ne vois pas grand-chose dans les rétros.

Pour aller plus loin :

Pierre Gasly : « Une des meilleures courses de ma carrière»

Pourquoi les pneus ont-ils crevé à Silverstone, en fin de course ?

Esteban Ocon : « Un très bon résultat pour l’écurie »

Néanmoins, le Français semblait accuser le coup, après avoir évoqué un pilotage comme celui qu’il avait en 2013. C’est décevant, ce résultat, alors que j’ai piloté à la limite absolue du début à la fin de la course. Le premier relais était vraiment fun. Je me suis …

Lire la suite

Formule 1. Grand Prix de Grande-Bretagne : Extinction Rébellion demande « d’agir maintenant »

Le mouvement écologiste Extinction Rebellion a déployé une bannière intimant aux autorités « d’agir maintenant » en marge du Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 disputé dimanche à Silverstone, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Quatre manifestants ont déployé, peu avant le départ du Grand Prix, une banderole portant les mots « Act Now » près de la ligne de départ, avant d’être interpellés.

Pendant la course, la police du Northamptonshire a été informée de la présence de quatre personnes qui ont été interpellées par la sécurité à l’intérieur du périmètre du circuit. Elles ont été arrêtées et sont actuellement en garde à vue, ont indiqué les organisateurs du Grand Prix dans un communiqué.

Dans une déclaration transmise à l’AFP, Extinction Rebellion a souligné que plutôt que d’interrompre la course, les manifestants ont voulu envoyer un message clair aux spectateurs pour signifier que le monde est complètement en dehors des clous pour empêcher un effondrement climatique et que la période qui suit la pandémie de coronavirus est cruciale alors que les températures devraient dépasser les 1,5 degré de réchauffement dans les cinq prochaines années, violant les engagements des a…

Lire la suite