Un « effet Quartararo » en France

La moto française attendait ça depuis si longtemps. La saison passée, Fabio Quartararo est devenu le premier pilote tricolore sacré champion du monde dans la catégorie-reine et mène le championnat cette année encore. Récemment interrogé par l’AFP, le président de la Fédération Française de motocyclisme (FFM) Sébastien Poirier s’est confié sur l’impact que peut avoir « El Diablo ». « Avoir un champion du monde comme Fabio Quartararo, avoir un podium avec deux Français comme on a pu l’avoir l’année passée et cette année, c’est positif pour la moto, pour les sports mécaniques et pour tous les petits qui se rêvent d’être champion du monde », a assuré le patron de la moto française. Le fait que la jeunesse puisse « s’identifier à un champion français et voir l’impact que ce champion a dans son pays mais aussi dans le monde entier », est perçu comme « extrêmement positif ».


?ref_src=twsrc%5Etfw »>June 19, 2022

Poirier : « Je pense qu’il y a un effet Quartararo »

Au-delà de leurs performances, Fabio Quartararo et Johann Zarco sont reconnus comme étant « deux pilotes qui sont vraiment accessibles et qui essaient de transmettre », ce qui fait dire à Sébastien Poirier que l’essor de la moto dans l’Hexagone est loin d’être terminé. « On l’a vu dans les chiffres liés à la campagne des primo-licenciés en septembre, on a battu un record historique, ajoute le président de la FFM dans cet entretien accordé à l’AFP. Alors, est-ce ‘l’effet post-Covid’ ou est-ce-que c’est l’effet Quartararo ? Moi je pense qu’il y a un effet Quartararo ». Un effet que le dirigeant espère voir s’installer sur la durée et permettre l’éclosion de nouveaux talents pouvant prendre la suite au plus haut niveau. « Je rêve dans sept-huit ans qu’on puisse voir les fruits du travail qu’on mène aujourd’hui, espère Sébastien Poirier. On voudrait faire de la France l’égal de l’Espagne par rapport à la filière, qu’on ait une pyramide beaucoup plus large à la base et donc beaucoup plus haute. »

Eurozapping : taxe du gaz en Allemagne, boom des voitures d’occasion en Belgique

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l’actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du lundi 15 août.

L’Allemagne va taxer le gaz à la rentrée. Près de 2,5 euros par kWh, soit une hausse de 480 euros par foyer, dès le 1er octobre. Face à la fermeture des gazoducs russes et à la pénurie, le gouvernement se résigne à répercuter le coût de l’énergie sur les citoyens. Pour ceux qui ne pourront pas payer, des aides devraient être mises en place. Pour donner l’exemple, les principaux monuments du pays ne seront plus éclairés la nuit.

Le boom des remontées mécaniques

En Belgique, le boom des voitures d’occasion. Aujourd’hui, avec plus de kilomètres, les voitures valent plus cher. Le véhicule d’Emmanuel, estimé actuellement à 16 000 euros, a augmenté de 4 000 euros en deux ans. La pénurie et le coût des nouveaux véhicules ont donné un coup de fouet à l’occasion.

En Suisse, un été faste pour les remontées mécaniques. Avec des restaurants d’altitude bondés, la canicule a attiré les touristes vers les sommets. Les remontées mécaniques ont vu leur fréquentation augmenter de 60%. Seul bémol : de nombreux clients dépensent moins qu’en hiver.

Lire la suite

Automobile : la mairie de Nancy interdit de laisser les moteurs en marche lorsque le véhicule est à l’arrêt

La mairie de Nancy a pris un arrêté municipal interdisant aux automobilistes de laisser le moteur de leur voiture en marche, lorsque leur véhicule est arrêté. Cette situation est désormais passible de 135 euros d’amende. 

À Nancy (Meurthe-et-Moselle), il est interdit, lundi 15 août, de s’arrêter quelques minutes dans la rue en laissant tourner le moteur de sa voiture. Un arrêté municipal rend cette action passible d’une amende de 135 euros. « C’est bien. Effectivement, on constate qu’il y a des véhicules qui laissent leur voiture tourner, ne serait-ce que pour la clim », affirme un automobiliste.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

La décision s’applique à toutes les voitures thermiques, sauf exception. « Il est prévu quelques dérogations pour les véhicules transportant des matières réfrigérées par exemple, également les véhicules de transport de personnes, de type ambulance ou bien VSL », explique Laurent Pruvost, responsable de la police municipale de Nancy. Un arrêté ministériel existe depuis 1963 au niveau national, mais il est peu appliqué. « Il s’agit de réduire l’émission de gaz à effet de serre et donc de lutter contre les maladies qui sont la conséquence de cela », détaille Bertrand Masson, adjoint au maire de Nancy.

Lire la suite

Arnaques : ces garagistes qui gonflent la facture de réparations inutiles

Avant de partir en vacances et de beaucoup rouler, parfois chargé, il est conseillé de faire réviser sa voiture pour passer un trajet en toute sérénité. Certains garagistes en profitent pour facturer des réparations qui n’ont pas lieu d’être. Le 20 Heures a enquêté sur ces pratiques.

30 millions de Français prennent la route tous les étés, c’est autant de victimes potentielles pour certains garagistes mal-intentionnés. Le 20 Heures a fait le test en emmenant une voiture totalement révisée dans plusieurs garages en prétextant un bruit à l’arrière du véhicule. L’un d’eux avance que les plaquettes sont à changer. Une facture de 130 euros qui reste bien moindre que dans certains cas.

Une mère de famille facturée 22 100 euros

Une mère de famille, qui a préféré rester anonyme, témoigne. « Ils nous ont appelé en nous disant ‘il y a des bruits dans le moteur, on ne peut pas vous rendre votre véhicule' ». Pour remplacer le moteur, le garage demande plus de 17 000 euros et bloque la voiture pendant un an, en rajoutant des frais, pour arriver à un total de 22 100 euros. « On aurait pu acheter une voiture neuve », s’exaspère la mère de famille qui a engagé un expert. Devant les observations du professionnel, le garage divise la facture par deux. Des arnaques, difficiles à déjouer. « On peut demander un devis et prendre contact avec un deuxième garagiste ou alors prendre attache auprès d’un expert pour donner un (…)

Lire la suite

Automobile : interdiction de laisser tourner son moteur à l’arrêt à Nancy

La ville de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, a pris un arrêté municipal pour interdire aux automobilistes de laisser tourner leur moteur lorsqu’ils sont à l’arrêt. Une mesure qui doit limiter les gaz à effet de serre.

À Nancy (Meurthe-et-Moselle), il est interdit, lundi 15 août, de s’arrêter quelques minutes dans la rue en laissant tourner le moteur de sa voiture. Un arrêté municipal rend cette action passible d’une amende de 135 euros. « C’est bien. Effectivement, on constate qu’il y a des véhicules qui laissent leur voiture tourner, ne serait-ce que pour la clim », affirme un automobiliste.

Des exceptions pour certains types de véhicule

La décision s’applique à toutes les voitures thermiques, sauf exception. « Il est prévu quelques dérogations pour les véhicules transportant des matières réfrigérées par exemple, également les véhicules de transport de personnes, de type ambulance ou bien VSL », explique Laurent Pruvost, responsable de la police municipale de Nancy. Un arrêté ministériel existe depuis 1963 au niveau national, mais il est peu appliqué. « Il s’agit de réduire l’émission de gaz à effet de serre et donc de lutter contre les maladies qui sont la conséquence de cela », détaille Bertrand Masson, adjoint au maire de Nancy.

Lire la suite