Rallycross. Lohéac est désormais connu dans le monde entier

Rallycross. Depuis 1976, Lohéac est le pèlerinage incontournable pour les aficionados tant français qu’étranger de la discipline.

Désormais, que ce soit en Espagne, au Portugal, aux Émirats Arabes Unis, en Belgique, en Allemagne, aux États-Unis, au Canada, en Lituanie, en Suède, en Finlande, en Angleterre, tous ces pays savent désormais où se situe le temple du rallycross national et mondial, Lohéac. Cette notoriété est du en grande partie à trois pionniers (1976) Michel Hommel, Pierre Tollemer, Yves Plantard qui y sont toujours présents le jour J.

Ils étaient sûrement loin de se douter que 44 ans plus tard Lohéac (environ 500 habitants en 1976) deviendrait le temps d’un week-end, la capitale mondiale du rallycross. « C’est lors du repas de clôture de la course de Saint-Germain en mai 1976 que fut actée sa création avec Michel Hommel qui avait une course en Angleterre », se remémore Pierre Tollemer (alors président de l’Écurie Bretagne). Quatre mois plus tard, le 5 septembre, un terrain tout en terre de 850 m voyait le jour.

À l’époque trésorier du comité des fêtes, Yves Plantard s’en souvient comme si c’était hier : « Michel Hommel nous a trouvé un terrain avec un agriculteur et a…

Lire la suite

Automobile. Carlos Sainz pilotera en Extrême E

L’organisation du championnat Extrême E a annoncé lundi que la légende Carlos Sainz s’alignera au départ de la compétition en 2021. Ce nouveau championnat vise à faire concourir des voitures électriques dans des zones d’écosystèmes fragiles

Le double champion du monde de rallyes WRC (1990 et 1992) Carlos Sainz sera l’un des deux pilotes de l’équipe Acciona-Sainz, l’autre étant la motarde espagnole Laia Sanz, 13 fois championne du monde de trial, trois fois d’enduro et qui a couru dix fois le Dakar.

Sainz a gagné le Dakar pour la 3e fois en 2020, pour la première édition du fameux rallye-raid en Arabie saoudite. Son fils, Carlos Sainz Jr, pilote de McLaren en Formule 1 et qui sera l’an prochain chez Ferrari, est également l’un des actionnaires de l’équipe Acciona, du nom du groupe espagnol de BTP, services et énergie.

Nouveau championnat

L’Extrême E commencera les 20 et 21 mars en Arabie Saoudite, et ira ensuite au Sénégal (mai), au Groenland (août), au Brésil (octobre) et en Argentine (décembre), dans le but de sensibiliser le public à la protection de l’environnement.

La compétition a retenu l’intérêt de champions automobiles comme Lewis Hamilton et Nico Rosberg qui aligneront leurs…

Lire la suite

Formule 1. Après son accident, Romain Grosjean devrait sortir de l’hôpital ce mardi

Romain Grosjean a passé la nuit à l’hopital militaire de Sakhir, après son effroyable accident, hier, au départ du Grand Prix de Bahreïn. Le Français, brûlé notamment aux mains, devrait sortir de l’hôpital ce mardi.

L’émoi autour de l’accident de Romain Grosjean est toujours aussi vif. Une journée pratiquement après l’impressionnant accident du pilote Haas lors du Grand Prix de Bahreïn, les nouvelles semblent de plus en plus rassurantes, néanmoins. Le pilote de 34 ans, qui est sorti seul des restes en flammes de sa monoplace, a passé la nuit à l’hôpital. Souffrant de brûlures aux mains, l’écurie américaine assure que le traitement du Français, qui a publié hier soir une vidéo pour rassurer sur son état, se passe au mieux. Pour preuve, Grosjean devrait sorti de l’hôpital dès ce mardi.

Reste à savoir s’il sera en état de courir, ou autorisé par la FIA de le faire. « Le connaissant, il voudra courir, estime son patron Gunther Steiner. Nous avons toujours eu un plan de secours. Mais pour le moment mon plan est que s’il est prêt à courir, il revient à Bahreïn le week-end prochain. » Il faudra néanmoins attendre de voir l’évolution du pilote.

Solutions de secours ?

Néanmoins, si Grosjean …

Lire la suite

RÉCIT. Formule 1. « Quelques secondes pour agir » : les médecins racontent l’accident de Grosjean

L’accident de Romain Grosjean, lors du Grand Prix de Formule 1 à Bahreïn dimanche 29 novembre, a mis en lumière l’importance des équipements de sécurité. Mais aussi l’importance des médecins et des commissaires, qui ont très vite réagi. Récit de l’accident.

Un crash, des flammes… Puis l’attente. Une attente de quelques secondes, vingt-huit en l’occurrence, qui semble interminable, ce dimanche après-midi sur le Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn.

Le pilote français Romain Grosjean de Haas est-il conscient ? Va-t-il sortir de la voiture ? Toutes ces questions fusent dans nos esprits, mais en premier lieu dans ceux des médecins et des commissaires sur place au moment de l’accident. Pas le temps de réfléchir, il faut agir ! Car, ne mâchons pas nos mots, Romain Grosjean a énormément de chance d’être en vie !

« C’est à l’instinct »

« Nous nous préparons toujours à plusieurs scénarios, donc on sait plus ou moins comment agir. Mais là, c’était fou ! Honnêtement, quand vous arrivez et que vous voyez qu’une moitié de la voiture et juste une énorme boule de flammes, vous savez que vous n’avez que quelques secondes pour agir. La préparation ne vous amène pas aussi loin, alors on réagit à l’inst…

Lire la suite

Formule 1. A quoi sert le Halo, placé au-dessus de la tête des pilotes et qui a sauvé la vie de Romain Grosjean

La question pas si bête. Peu esthétique, le Halo est désormais sur la tête de toutes les monoplaces des championnats de la F1. Cet arceau de sécurité vient protéger la tête des pilotes.

Il a pris place depuis 2018 au-dessus des casques des pilotes, dans les monoplaces. Le Halo, critiqué par son manque d’esthétisme , a vite convaincu les pilotes de son importance. Cet arceau de sécurité, en forme de trépied vient protéger les pilotes des objets ou des monoplaces qui peuvent se retrouver dans les airs en cas d’accident.

À lire aussi :

Combien pèse le Halo ?

La pièce, composée de titane, pèse 7 kg. Elle est capable de résister à une roue de F1 lancée à plus de 220 km/h ou aux 12 000 kg d’une bus à impériale londonien. Outre la Formule 1, le Halo équipe également les monoplaces de F2, F3 et Formule E.

Est-ce efficace ?

Il a rapidement prouvé son efficacité. Tout d’abord en F2, en 2018, à Barcelone, après l’accident entre les Japonais Makino et Fukuzumi. Puis, lors du Grand Prix de Spa-Francorchamps 2018, lorsque la monoplace d’Alonso était passé au…

Lire la suite