Etats-Unis : la tribu Cherokee demande à Jeep de changer le nom de son 4×4

Jeep a lancé ce 4×4 en 1974, et plusieurs modèles se sont succédé depuis. Le chef de cette tribu dénonce une appropriation culturelle.

« Cela ne nous honore pas d’avoir notre nom inscrit sur le côté d’une voiture. » Le Cherokee, légendaire 4×4 de Jeep presque quinquagénaire, pourrait bien devoir changer de nom. Le chef de la tribu amérindienne éponyme a demandé aux entreprises et équipes sportives aux Etats-Unis de cesser d’utiliser leur nom, a confirmé lundi 22 février une porte-parole de cette tribu.

« Je pense que le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images, et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes », avait déclaré Chuck Hoskin Jr, le chef des Cherokee dans une déclaration transmise le 14 janvier au magazine américain Car and Driver.

La meilleure façon de nous honorer est d’en apprendre davantage sur notre gouvernement, notre rôle dans ce pays, notre histoire, notre culture et notre langue et d’avoir un dialogue constructif avec les tribus reconnues par le gouvernement fédéral sur l’appropriation culturelle.

Chuck Hoskin Jr, chef de la tribu Cherokee

dans une déclaration

L’équipe de football américain de Washington et celle de baseball de Cleveland ont, elles aussi, récemment abandonné leurs noms empruntés à des tribus amérindiennes, respectivement les Redskins, et les Indians.

Lire la suite

Finlande: Tänak devance Neuville de justesse

ES3 – Mustalampi 1 (24,43km) : Le triplé pour Tänak

Troisième spéciale du rallye de Finlande et troisième temps-scratch pour Ott Tänak ! Mais cette fois, l’Estonien ne s’est imposé que pour une seconde, face à son coéquipier de chez Hyundai Thierry Neuville (qui a connu des problèmes techniques de communication avec son copilote), lors du premier passage sur la spéciale de Mustalampi, qui s’est déroulée sous un grand ciel bleu et une température de -4°c. « Ce matin, j’ai attaqué fort et parfois j’ai touché les blocs de neige sur le côté. C’était difficile », a confié Tänak après la spéciale. Le champion du monde 2019 en profite pour accentuer son avance sur Craig Breen, cinquième de la spéciale après plusieurs petites erreurs, et qui pointe désormais à plus de 23 secondes au classement général. Sébastien Ogier, quant à lui, n’ouvrait pas la route ce samedi, contrairement à vendredi, et il a limité les dégâts en finissant à sept secondes et demie de Tänak, mais il n’est encore que neuvième au classement général, à 57 secondes de son rival. « J’ai essayé d’aller le plus vite possible, ce n’était pas facile, c’était très glissant », a-t-il confié à l’arrivée. Le champion du monde espère que les cinq autres spéciales de la journée lui permettront de remonter dans le Top 5, qui n’est qu’à quatorze secondes après l’ES3.

WRCWRCRALLYE – WRC / FINLANDE
Classement à l’issue de l’ES3 (sur 10) – Samedi 27 février 2021
1- Ott Tänak-Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) en 45’45’’2
2- Craig Breen-Paul Nagle (IRL-IRL/Hyundai) à 23″6
3- Kalle Rovanperä-Jonne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 26″1
4- Thierry Neuville-Martijn Wydaeghe (BEL-BEL/Hyundai) à 30″8
5- Elfyn Evans-Scott Martin (GBR-GBR/Toyota) à 43″3

9- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota) à 57″3

Vainqueurs de spéciales
Tänak : 3 (ES1, ES2, ES3)

Rallye. Le Finlandais volant Hannu Mikkola, légende des rallyes, s’est éteint à 78 ans

L’ancien champion du monde des rallyes Hannu Mikkola, surnommé le « Flying Finn » (le Finlandais volant) en référence à son style de pilotage spectaculaire, est décédé d’un cancer à l’âge de 78 ans, ont annoncé sa famille et les organisateurs du WRC.

Une légende s’est éteinte.Dans la nuit de vendredi à samedi, Vesa Mikkola, l’un des deux fils du pilote, a publié un message sur Twitter pour annoncer le décès du « Finlandais Volant », grand champion de Rallye. « Nous avons perdu mon père Hannu d’un cancer ce week-end. La plupart le connaissaient comme un grand du rallye, qui a inauguré les années d’or de ce sport. Pour moi, il était papa Toujours solidaire, aimant et authentique. »

Mikkola a remporté le titre de champion du monde des rallyes en 1983, mais c’est à domicile dans le Rallye des 1000 Lacs — désormais Rallye de Finlande — qu’il a …

Lire la suite

Formule E. ePrix de Diriyah : « On s’est fait battre violemment » juge Jean-Éric Vergne

Le Néerlandais Nyck de Vries (Mercedes) a remporté depuis la pole position le premier ePrix de la saison de Formule E, soit sa première victoire dans le championnat de monoplaces électriques, vendredi soir à Diriyah (Arabie Saoudite). Retrouvez les réactions des pilotes français ci-dessous.

Jean-Éric Vergne (FRA/DS Techeetah), 15e : « Il ne s’est rien passé et c’est un peu le problème, il n’y avait pas de performance. En course, gros manque de vitesse. On n’avait pas le même avantage que d’habitude sur la consommation d’énergie. Il va falloir qu’on se regroupe, qu’on se creuse la tête et qu’on travaille. C’est un peu un réveil. J’étais derrière et j’avais du mal à suivre, Antonio (Félix da Costa, son équipier, 11e, ndlr) pareil. On n’était pas là où on devrait être. Je ne pense pas que ça soit uniquement le moteur (que son écurie n’a pas encore changé cette saison, contrairement à la plupart de ses concurrentes, ndlr), je pense qu’il faut qu’on s’énerve un peu dans l’équipe et qu’on montre les dents. Il faut que les égos se réveillent. On s’est fait battre violemment, ça n’était pas une petite fessée. J’espère qu’on va pouvoir redresser un peu la barre pendant la nuit. »

LIRE AUSSI…

Lire la suite

Formule E. De Vries (Mercedes) s’offre la course 1 à Diriyah

Parti en pole position, Nick De Vries offre à Mercedes sa première victoire en championnat du monde de Formule E. Eduardo Mortara (Venturi) a réalisé de très bons débuts. DS Techeetah a souffert.

Le coup d’envoi de la saison 7 du championnat du monde de Formule E était donné ce vendredi 26 février à Diriyah en Arabie Saoudite. Dominateur en essais puis en qualification, le Néerlandais Nick De Vries s’est imposé sans coup férir lors de cette première manche. Le pilote Mercedes n’a laissé aucune chance à la concurrence dans une course où Edoardo Mortara (Venturi) a créé la surprise.

A LIRE AUSSI : On a testé la DS E-tense FE20

Le Colombien a surtout confirmé toutes ses bonnes dispositions vues en qualifications. Mitch Evans (Jaguar) a su prendre le meilleur sur l’Allemand René Rast (Audi) dans une épreuve marquée par deux sorties du safety car (crash entre Lynn et Bird puis lorsque Gunther a été tapé dans le mur).

DS Techeetah : des débuts difficiles

Chez DS Techeetah, cette première course de la saison a été compliquée, à l’image de la séance de qualification. « L’an dernier, on avait mal commencé en Arabie Saoudite, commente Xavier Mestelan-Pinon. Nos pilotes restent sereins. Ils save…

Lire la suite