Consommer local : 21 objets de décoration de Noël made in France

NOËL 2019 - Pour réduire notre impact sur l'environnement, on investit dans des boules et des guirlandes fabriquées en France. Et que l'on gardera longtemps.

Après avoir choisi un sapin le plus écolo possible, ce serait un peu dommage de l'habiller d'accessoires en plastique venus du bout du monde. Si la meilleure option, c'est de fabriquer soi-même ses décorations - direction Pinterest pour réaliser des petits sapins en pomme de pin, des boules de Noël en crochet, des guirlandes en papier, des étoiles en papier kraft, des bougies maison senteur pain d'épices ou des couronnes de Noël végétales -, les moins doués d'entre nous pourront les acheter à des marques qui les fabriquent en France. Mais autant vous dire que c'est relativement rare, on tombe guère dessus par hasard !

Si vous cherchez à vous approvisionner en objets made in France, on vous recommande de vous rendre sur Etsy, la plateforme de créateurs, et de sélectionner les boutiques localisées en France. Vous y trouverez des suspensions faites main pour le sapin, créées à partir de matériaux naturels (feutrine, bois, céramique...). On a également mis la main sur des boules de Noël en porcelaine, réalisées à Paris par les Ateliers Le Tallec. Un travail magnifique, qui nécessite pas mal de travail,...

Lire la suite

Consommer local : 50 cadeaux de Noël made in France

NOËL 2019 - Pour limiter l'impact sur la planète et encourager le savoir-faire tricolore, on opte pour des objets réalisés près de chez nous.

Et si le nouveau réflexe à avoir était : "trouvons le même article mais fait en France ?" Mode, déco, food, bijoux, cosmétique, jouets... les entreprises produisant dans l'Hexagone - à partir de matériaux français, c'est mieux - ne manquent pas ! Certaines d'entre elles, se réunissent depuis 2012 au Salon du made in France, qui a d'ailleurs récompensé dernièrement les meilleurs concepts de l'année. Faire ce choix du local, c'est à la fois réduire l'empreinte carbone des cadeaux qu'on offre - ils n'auront pas passé des semaines en mer dans des conteneurs -, mais c'est aussi encourager les artisans et créateurs français, et contribuer même à une petite échelle à faire tourner l'économie. Une économie circulaire puisque dans un grand nombre de cas, ces objets sont produits de façon responsable (matériaux naturels, recyclés, recyclables ou bio...).

Autre astuce pour faire dans le made in France cette année : réaliser soi-même une partie des cadeaux. On surfe sur la tendance du Do It Yourself pour se lancer dans la fabrication de bougie, de cosmétique, de bijoux... Enfin, on reste jusqu'au bout sur la ligne du...

Lire la suite

Le surdoué belge de 9 ans ne battra pas le record du plus jeune diplômé universitaire au monde

PAUSE - Fin de la belle histoire pour le jeune Belge en passe de décrocher sa licence en génie électrique à l'âge de 9 ans ? L'enfant surdoué a quitté l'université néerlandaise où il était inscrit, ont fait savoir ses parents. En cause, selon plusieurs médias belges, des conflits à répétition avec l'établissement. Mais il a déjà trouvé un autre point de chute.

À l’âge de 9 ans, il était en passe d'obtenir sa licence en génie électrique à l'université d'Eindhoven, aux Pays-Bas, devenant par la même occasion le plus jeune diplômé universitaire du monde. Finalement, il ne devrait pas pulvériser ce record détenu depuis 25 ans par un Américain, Michael Kearney, diplômé de l'Université de l'Alabama à l'âge de dix ans. La faute à plusieurs conflits avec son établissement, dont une accusation de plagiat, qui ont stoppé net cette ascension fulgurante. "Laurent Simons, le jeune surdoué belge n'étudiera plus ici", ont fait savoir mardi ses parents dans plusieurs médias belges.

"Nous avons pris la décision ce matin, après une entrevue avec le recteur", a expliqué Alexander, le père du jeune surdoué, à HLN, un quotidien flamand, repris par SudInfo. En cause, des conflits à répétition entre les parents de Laurent et (...)

Lire la suite

Épidémie de bronchiolite : comment reconnaître les premiers symptômes pour protéger bébé ?

Chaque année, 30% des nourrissons de moins de deux ans sont atteints de bronchiolite, une maladie respiratoire virale. Depuis la semaine dernière, une forte épidémie touche l’ensemble de la France métropolitaine. D’après les chiffres de Santé publique France, 1 400 enfants ont déjà été hospitalisés.

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

La bronchiolite chez l’enfant est une infection respiratoire qui affecte les petites bronches (bronchioles). Très contagieuse, elle se traduit par une forte gêne respiratoire, une respiration sifflante et une toux enrouée. Le pic de l'épidémie de bronchiolite débute vers fin octobre - début novembre et se termine à la fin de l’hiver. Il faut compter environ dix jours pour la phase aiguë de la bronchiolite, dont les deux premiers jours nécessitent une attention particulière de la part des parents qui ont un nourrisson.

Bronchiolite : comment se transmet-elle et comment éviter de la propager ?

Quand une personne tousse, éternue ou se mouche, elle propage des sécrétions bronchiques, ce qui facilite la transmission des microbes. Embrasser son enfant favorise également l’apparition de l’infection respiratoire. Autre moyen de propagation : les jouets, (...)

Lire la suite

Le flex-office, un mode d’aménagement de bureaux déjà… démodé ?

ÉTUDE – Elles étaient 61% à déclarer vouloir se convertir au flex-office en 2017, mais à ce jour seules 23% des entreprises franciliennes du tertiaires ont effectivement appliqué cette méthode d'aménagement de l'espace de travail. C’est le chiffre que révèle dans une étude Parella-Esquisse, agence de conseil en immobilier d’entreprise.

Depuis quelques années, le concept est vendu comme LA solution aux difficultés de l’open-space. Le flex-office, ces territoires sans bureaux attribués, ont commencé à être déclinés à toutes les sauces, des espaces de coworking aux grandes entreprises. Il y a deux ans ainsi, tout le monde semblait vouloir s’engouffrer dans la tendance. Chacun ratiboisait son open-space trop gris pour le remplacer par un joli espace aux couleurs acidulées, avec salle de sieste et coin bibliothèque ou baby-foot. C’est plus accueillant, mais les salariés n’ont plus de bureau attribué. A la place, ils ont différents espaces, à utiliser en fonction des différents moments de la journée.

Il est vrai que les nouveaux modes de travail (nomadisme, télétravail, collaboratif…) poussent la majorité des grandes entreprises franciliennes à repenser leur organisation. Jouent aussi des critères de recherche d'économies, ou le besoin d’attractivité. Mais, malgré la (...)

Lire la suite