Un nouveau lâcher de bouquetins dans les Pyrénées ariégeoises : « Ils sont partis bien tranquillement et ils ont l’air en forme »

Depuis sept ans, ces bouquetins font l’objet d’un programme de réintroduction financé par l’Union européenne. Et à la différence de l’ours, ce lâcher ne fait que des heureux.

Les dix bouquetins, sept femelles et trois mâles étaient un peu endormis dans leur boxe du camion espagnol. Vendredi 16 octobre, le parc naturel des Pyrénées ariégeoises a procédé à un nouveau lâcher de ces petits boucs avaient disparu du paysage ariégeois il y a un siècle… Depuis maintenant sept ans, l’Union européenne finance un programme de réintroduction qui, contrairement à celle de l’ours, ne suscite que des réactions positives. Sortis un par un, les bouquetins ont aussitôt disparu dans la montagne ariégeoise, pour le plus grand plaisir de Julien Canet, qui est chargé du programme de réintroduction de ces bêtes au parc national des Pyrénées.

« Il y a beaucoup de stress pour les animaux »

« C’est une délivrance parce que ça s’est super bien déroulé !, indique-t-il. Ils sont partis bien tranquillement et ils ont l’air en forme. Il y a beaucoup de stress pour les animaux et il faut se mettre à la place des bouquetins : ils ont passé quinze jours en quarantaine, ils ont fait dix heures de camion et arrivent sur un secteur qu’ils ne connaissent pas… »

« L’avantage de les lâcher un par un comme ça, poursuit Julien Canet, c’est qu’ils se suivent plus ou moins et prennent (…)

Lire la suite

États-Unis. Faute d’Internet chez lui, un élève campe devant son école pour faire ses devoirs

La photo d’un garçon de 9 ans allongé au sol devant son école fermée à Roswell (États-Unis) a attendri une résidente de la ville. Elle a offert à l’élève un an de connexion Internet. Après avoir perdu un de ses emplois, la mère de l’enfant avait en effet dû résilier son abonnement. Son fils se rendait donc chaque jour devant son établissement pour pouvoir accéder au wifi et suivre sa scolarité à distance.

Un Américain de 9 ans vivant dans un logement dépourvu de connexion internet à Roswell, au Nouveau-Mexique, a ému une autre habitante de la ville. Celle-ci a offert à l’écolier un an d’accès au réseau après avoir été particulièrement touchée par une photo de l’enfant. Le cliché partagé sur les réseaux sociaux le montre allongé au sol devant son école fermée afin de pouvoir capter le signal wifi de l’établissement, raconte CNN.

Dans le cadre de la scolarisation à domicile à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, l’élève voulait pouvoir participer, comme ses autres camarades. Sa mère, qui a perdu u…

Lire la suite

TikTok. Les cocottes Le Creuset, la nouvelle passion de millions d’adolescents

Sur TikTok, la marque française de produits culinaires Le Creuset fait fureur, notamment chez les jeunes Américains. Les vidéos de ces célèbres cocottes en fonte dépassent les centaines de milliers de vues. Une aubaine pour la marque.

Connue pour être l’application qui fait chanter et danser les adolescents, TikTok est devenue l’interface des amateurs de la marque française de produits culinaires Le Creuset. Le HuffPost rapporte qu’il s’agit majoritairement d’ados américains qui ont découvert la marque, créée en 1925, grâce aux algorithmes de suggestion.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, faire une vidéo avec une des célèbres cocottes en fonte est devenu tendance. Le hashtag Le Creuset cumule en effet plus de 20 millions de vues. Du côté de la marque, la surprise est totale. « Honnêtement, on ne l’a pas vu venirOn trouve ça vraiment beau de voir toute cette génération qui s’exprime avec passion sur les réseaux sociaux », commente-t-elle la marque auprès de BFMTV.

@ave.abe

PUBLIC SERVICE ANNOUNCEMENT ##LeCreuset##greenscreen##voiceeffects ##cerise ##red ##cookware ##aesthetics ##kitchen ##fyp

A Moment Apart – ODESZA – Hannah Stater

« Les jeunes sont aussi notre cible »​…

Lire la suite

VIDÉO. Vendée Globe : une baguette à l’effigie de Clarisse Crémer à la boulangerie des Halles

La boulangerie des Halles aux Sables-d’Olonnes (Vendée) a rebaptisé sa baguette tradition #GoClarisse en l’honneur de Clarisse Crémer. Coachée par Armel Le Cléac’h, dernier vainqueur du Vendée Globe, la jeune navigatrice de 30 ans prendra le départ de son premier tour du monde dimanche 8 novembre.

À la boulangerie des Halles, aux Sables-d’Olonne (Vendée), la « Clarisse » part comme des petits pains. Encore plus depuis que cette baguette est rebaptisée #GoClarisse en l’honneur de la skipper Clarisse Crémer, de l’équipe Banque Populaire.

« De base, elle s’appelle la tradition Clarisse parce que c’est la fille des patrons. L’équipe Banque Populaire est venue sur le marché acheter la baguette, qui aurait fait un carton », explique l’employée Cindy Grapska, 33 ans, qui travaille depuis un an dans l’entreprise.

Coachée par Armel Le Cléac’h

Désormais, la jeune navigatrice de 30 ans dispose d’une tradition à son nom. Dimanche 8 novembre, elle prendra le départ de son premier Vendée Globe, depuis Port-Olona aux Sables-d’Olonnes, face à 32 autres skippers.

Clarisse Crémer est l’une des six femmes engagées dans ce tour du monde en solitaire et sans assistance. Coachée par le dernier vainqueur d…

Lire la suite

États-Unis. Il remporte deux fois le jackpot à la loterie en l’espace de sept mois

Un Américain a remporté deux gros lots de 50 000 et 100 000 $ à la loterie en l’espace de sept mois. Cet habitant du Nebraska a acheté les deux billets dans le même commerce. Il avait une chance sur 80 000 de remporter un gros lot. Cela s’est produit deux fois !

150 000 dollars de gains en sept mois. C’est ce qu’a remporté, en deux fois, un Américain à la loterie, rapporte CNN, relayé par Capital. Michael Christiansen a d’abord raflé 50 000 $, soit 42 000 €, en achetant un billet « Money Clip » dans un bureau de tabac.

Dans ce même commerce, cet habitant du Nebraska a acheté, début octobre, un billet « The Money Scratch ». Il a cette fois-ci gagné 100 000 $, l’équivalent de 84 000 €. L’homme n’en revient toujours.

Une chance sur 80 000

« Je ne pouvais pas y croire. Quelles sont les chances ? Je ne pensais pas que c’était réel », a-t-il confié à nos confrères. La loterie du Nebraska estime que la probabilité de remporter les gros lots à ces deux jeux est d’une sur 80 000.

Michael Christiansen a l’intention de mettre de côté les 150 000 $ remportés pour sa future retraite. Cette somme va également lui permettre d’investir dans un nouveau garage. Enfin, grâce à ces deux gros lots, il co…

Lire la suite