"Ligue du LOL" : "On observe les mêmes choses que dans les autres milieux", selon Clara Gonzales, de la Fondation des femmes

La  quot;Ligue du LOL quot; nbsp;est le nom d #39;un groupe de journalistes accus eacute;s d #39;avoir harcel eacute; de nombreuses femmes sur Twitter. (Photo d #39;illustration) (ANDREW BROOKES / AFP)
Franceinfo - AA

Franceinfo a interrogé Clara Gonzales, membre de la Force juridique de la Fondation des femmes, qui vient en aide aux femmes victimes de harcèlement ou de violences sexistes.

Par dizaines, elles ont raconté les campagnes de cyber-harcèlement dont elles ont été victimes. Une vague de témoignages, publiés sur les réseaux sociaux, a mis en cause les membres de la "Ligue du LOL", un groupe Facebook privé regroupant une trentaine de journalistes parisiens, actif à la fin des années 2000 et au début des années 2010. Ils sont accusés de s'en être notamment pris à d'autres journalistes et blogueurs, notamment des femmes et des militantes féministes, à coups d'insultes, de photo-montages dégradants ou de canulars téléphoniques.

Que dit cette affaire sur la violence au sein du monde professionnel ? Comment agir face au harcèlement ? Franceinfo a interrogé Clara Gonzales, membre de la Force juridique de la Fondation des femmes, qui vient en aide aux femmes victimes de harcèlement ou de violences sexistes.

franceinfo : Cette affaire est-elle propre au monde des médias ou, au contraire, symptomatique de ce qui se passe dans tous les milieux professionnels ?

Clara Gonzales : Dans cette affaire, il y a des choses qui sont plus ou moins spécifiques au monde des médias. Ou du moins aux secteurs dans lesquels la concurrence et les enjeux de pouvoirs sont très (...)

Lire la suite sur Franceinfo

X fermer la publicité
     © Free 2018