Prêt immobilier : le déblocage du taux d’usure va-t-il faire exploser les taux de crédit ?

A compter du 1er février, le calcul du taux maximum auquel vous pouvez emprunter à une banque va être réactualisé tous les mois. Le but : permettre à certains emprunteurs d’obtenir plus facilement un crédit. Revers de la médaille : les taux immobiliers pourraient grimper encore plus rapidement qu’aujourd’hui.

Pour de nombreux emprunteurs, c’est un soulagement après des semaines, voire des mois, à s’arracher les cheveux en tentant de décrocher un crédit immobilier. Car le taux d’usure, niveau au-dessus duquel une banque ne peut pas prêter, sera revu tous les mois dès le 1er février et jusqu’au 1er juillet prochain.

Jusqu’ici, ce taux « tout compris » d’un crédit immobilier qui englobe le taux d’intérêt, l’assurance emprunteur et différents frais bancaires, n’était modifié qu’une fois par trimestre. Actuellement fixé à 3,57% depuis le 1er janvier pour les prêts de 20 ans et plus (3,53% pour un emprunt entre 10 et 20 ans), il sera donc révisé tous les mois, afin de « maintenir l’objectif de protection des emprunteurs qu’a le taux d’usure, tout en évitant une situation où il deviendrait un facteur de rationnement de l’offre de crédit », explique le ministère de l’Économie.

Des octrois plus faciles, mais à des taux plus hauts

Lire la suite

Pourquoi le système de retraite par capitalisation ne séduit pas en France

Alors que le débat sur la réforme des retraites semble se durcir, personne ne parle d’un régime pourtant largement développé à l’étranger: la retraite par capitalisation.

Tout le monde reconnaît la situation. Le déficit du système des retraites serait compris entre 0,5 et 0,8 point du PIB d’ici à 2032, selon le Conseil d’orientation des retraites. Tout le monde accepte l’idée de réformer, selon différentes modalités à chaque fois: de l’allongement de l’âge légal de départ à la retraite, à la hausse des impôts et celle des cotisations. Mais personne ne propose une révolution de paradigme: la retraite par capitalisation.

Rares sont les défenseurs de la retraite par capitalisation

Seul le maire Les Républicains (LR) de Cannes, David Lisnard, en a soumis l’idée, dans une tribune récente parue dans Le Figaro. Dedans, il appelle à sortir d’une forme «de sado-réformisme des retraites», d’une incapacité à maintenir durablement un système par répartition, dont «la dégradation financière [sera] inéluctable» et pousse à se tourner rapidement vers une capitalisation des retraites.

Selon lui, l’actuel fonctionnement, basé sur la répartition, est assimilable à une pyramide de Ponzi, où les dépôts des uns font les rémunérations des autres, où le système n’est pas capable d’assurer un …

Lire la suite

Carrière longue : qui est concerné par la retraite à 63 ans promise par Borne ?

Simple job d’été ou véritable début de carrière ? L’annonce de la Première ministre Elisabeth Borne d’un possible départ à 63 ans pour ceux qui ont travaillé « entre 20 et 21 ans », dans le JDD dimanche 5 février, brouille les cartes des carrières longues. Etes-vous concerné par ce potentiel départ anticipé à 63 ans (si la réforme est adoptée) ?

A ce rythme, le film Mammuth de Gustave Kervern et Benoît Delépine, avec un Gérard Depardieu partant en quête de ses « papelards », bulletins de salaire perdus ou mal déclarés, afin de valider ses trimestres, va vite trouver une seconde jeunesse. Car l’annonce faite par la Première ministre va inciter tous ceux qui ont travaillé régulièrement avant leurs 21 ans à faire un décompte précis de leurs trimestres cotisés. Mais, si la réforme est adoptée avec cette nouvelle adapation, qui serait concerné par ce départ anticipé dès 63 ans, soit un an avant l’âge légal prévu dans cette réforme ?

Ce que Elisabeth Borne a annoncé

« Nous allons bouger en étendant ce dispositif de carrières longues à ceux qui ont commencé à travailler entre 20 et 21 ans. Ils pourront ainsi partir à 63 ans, conformément aux règles prévues par le dispositif », déclare la Première ministre dimanche 5 février dans le JDD. Elisabeth Borne explique ainsi entendre la « demande » du groupe Les Républicains (LR), groupe dont le soutien apparaît stratégique pour la majorité présidentielle afin de faire voter la réforme des retraites. Une mesure visant les Français ayant commencé à travailler avant 21 ans a effectivement été demandée par le groupe LR.

Lire la suite

Livret à 6,1% : ce nouveau message des impôts qui peut vous rapporter de l’argent

Le taux du LEP, le Livret d’épargne populaire, est passé à 6,1% depuis le 1er février. Pour inciter les ménages éligibles à en profiter, le fisc envoie actuellement un mail aux personnes concernées. Pensez bien à l’ouvrir car il pourrait vous rapporter gros.

Non, il ne s’agit pas d’un spam. La Direction générale des Finances publiques (DGFiP) envoie actuellement un mail aux personnes éligibles au Livret d’épargne populaire (LEP) pour les inciter à en profiter.

Ce produit d’épargne accessible sous conditions de revenus offre un taux imbattable de 6,1% depuis le 1er février, contre 3% pour le Livret A. Concrètement, pour 1 000 euros déposés, le LEP va vous rapporter 61 euros d’intérêts sur un an si sa rémunération reste à 6,1%, contre 30 euros pour le Livret A avec un taux constant à 3%. Une différence de 31 euros non négligeable alors que la hausse des prix rogne votre pouvoir d’achat.

Près de 20 millions de Français éligibles

Le LEP est le seul placement réglementé à pouvoir vous protéger de l’inflation qui a atteint un pic à 6% en janvier sur un an. En revanche, le plafond de versements est limité à 7 700 euros sur le LEP, contre 22 950 euros pour le Livret A.

Lire la suite

Assurance vie : double surprise pour le taux de la Carac

La Carac a dévoilé ce lundi la performance 2022 de son fonds en euros. Les principaux contrats de la mutuelle d’épargne profitent d’un taux de rémunération de 2,50%, l’un des meilleurs du marché. Mais la Carac réserve une autre bonne nouvelle pour le taux 2023. Explications.

Une nouvelle fois la Carac ne déçoit pas. Ce lundi, la mutuelle d’épargne a dévoilé la rémunération 2022 sur ses contrats phares d’assurance vie. Carac Epargne Patrimoine, Carac Epargne Génération, Carac Epargne Protection, Carac Epargne Solidaire, Carac Profiléo se voit gratifier un taux de 2,50%. Une performance très solide qui permet à la Carac de figurer une nouvelle fois dans le peloton de tête 2022 des fonds euros.

2,50%, net de frais de gestion mais avant cotisations sociales, c‘est 1,10 point de plus que le 1,40% servi l’année passée. « Dans une année 2022 marquée par une inflation sans précédent depuis 40 ans et un ralentissement marqué de l’économie mondiale, la Carac a pu s’appuyer sur sa solidité financière pour servir un rendement parmi les meilleurs du marché tout en continuant à doter sa Provision pour participation aux excédents (PPE) », explique la Carac dans un communiqué.

Un taux minimum garanti pour 2023

Lire la suite