Banque en ligne : qui propose du cashback, pour compenser (un peu) vos dépenses des soldes ?

Vous culpabilisez déjà l’idée de faire les soldes ? Sachez que grâce au système de cashback, de plus en plus proposé par les banques en ligne, une partie de vos achats peut être remboursée directement sur votre compte bancaire. Intéressant, non ?

Le cashback existe déjà depuis plusieurs années, principalement Outre-Atlantique et en Asie. Il s’enracine peu à peu en France, notamment grâce aux offres des banques en ligne et fintechs de paiement. Ce système vous permet de récupérer un certain pourcentage de vos dépenses, suite à vos achats (en ligne et/ou en magasins).

Quelles banques en ligne pour du cashback ?

La banque en ligne Boursorama Banque, via sa plateforme The Corner, permet à ses clients de récupérer un pourcentage de leurs dépenses, versé directement sur leur compte bancaire. Plateforme accessible seulement aux clients Boursorama, elle donne accès à une cinquantaine d’enseignes, dont La Redoute, Amazon, Hotels.com, Center Parcs, ou encore Zalando. Entièrement sécurisé, The Corner permet à l’utilisateur de ne pas quitter son univers bancaire, et de directement vérifier en temps réel les achats effectués.

Le compte Boursorama

Dans la même dynamique, Orange Bank, permet à ses clients Premium de bénéficier de cashback, cette fois limité aux boutiques Orange, et au site marchand en ligne. La banque en ligne permet en effet de récupérer 5% des sommes dépensées en équipements et accessoires, dans la limite de 100 euros par achat. En outre, elle rembourse 5% du montant des factures Orange (téléphonie et/ou Internet), directement sur le compte bancaire, dans la limite de 3 euros par mois. Pour bénéficier de ces cashbacks, il faut détenir une carte Premium (à 7,99 euros par mois), ou bien un Pack Premium (12,99 euros mensuels).

Lire la suite

Livret A, LDDS, LEP : la bonne nouvelle se confirme pour le 1er août

La nouvelle prévision d’inflation publiée ce jeudi par l’Insee permet d’affiner les futures rémunérations des livrets d’épargne réglementée. Confirmation : les taux du Livret A, du LDDS et du LEP devraient bien doubler en août, et même aller encore plus haut début 2023.

François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque, l’a confirmé : le taux du Livret A, et avec lui des autres livrets d’épargne réglementée, va augmenter le 1er août prochain. Dans quel proportion ? Le patron de la banque centrale française n’a pas répondu à cette question. Deux choix se présentent à lui : appliquer strictement la formule de calcul réglementaire ; ou y déroger, s’il considère, par exemple, que le résultat de ce calcul ne permet de préserver le pouvoir d’achat des épargnants.

Si François Villeroy de Galhau opte pour la première solution, ce qui paraît aujourd’hui le plus probable, la projection des taux du 1er août prochain s’est encore affinée ce jeudi. L’Insee vient en effet de publier sa prévision d’inflation, une des variables prises en compte dans la formule de calcul, pour le mois de juin. Elle est en hausse : +5,8% sur un an, contre +5,6% annoncés dans une précédente note.

Si ce chiffre est confirmé le 13 juillet prochain, le Livret A et le LDDS devraient rapporter 2% net dès le 1er août, soit un doublement par rapport au taux actuel. Le taux du Livret d’épargne populaire (LEP), lui, devrait monter à 4,6%, contre 2,2% actuellement.

Lire la suite

Crédit immobilier : la remontée du taux d’usure, une bonne nouvelle en trompe-l’œil ?

Comme prévu, le taux d’usure au 1er juillet remonte automatiquement, à 2,57% pour les prêts sur 20 ans et plus et à 2,60% pour les prêts d’une durée de 10 à 20 ans. Une bonne nouvelle, en théorie, pour les emprunteurs mais c’est très loin d’être suffisant pour les acteurs du secteur immobilier.

De prime abord, la nouvelle d’une remontée des taux d’usure est réjouissante pour les emprunteurs. Jusqu’ici bloqué à 2,40% pour les crédits immobiliers de 20 ans et plus, le taux d’usure remonte, à partir du 1er juillet, à 2,57%. C’est désormais, pour les 3 mois à venir (juillet, août, septembre), le taux que les banques ne peuvent pas dépasser quand elles octroient un crédit immobilier de 20 ans et plus. Les prêts compris entre 10 et 20 ans ne pourront, eux, pas dépasser les 2,60%.

Un taux d’usure décorrélé des taux de crédit ?

Une équation impossible ? Si les banques et les courtiers annonçaient déjà un blocage ces dernières semaines, cette légère hausse ne devrait pas résoudre tous les problèmes. « Aujourd’hui, les taux moyens sur 20 ans sont à 1,80%, et à 2% sur 25 ans, dévoile Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux. En ce moment, on entend partout que si les dossiers bloquent, c’est à cause des honoraires des courtiers. Mais pour un emprunt de 200 000 euros sur 20 ans, avec un taux de 1,80% et une assurance à 0,34% à 100% sur un emprunteur et 50% pour l’autre, on arrive à un TAEG de 2,84%, sans aucun frais bancaire ni honoraire de courtier. »

Lire la suite

Impôts locaux : payez-vous plus de taxe foncière que la moyenne ?

Le cru 2022 de taxe foncière s’annonce en hausse, la base du calcul ayant été revalorisée de 3,4%, à laquelle s’additionnera l’augmentation des taux communaux. Sans attendre de connaître le détail de votre impôt local en 2022, l’administration fiscale dévoile la taxe moyenne dans chaque département français.

849 euros : voici la taxe foncière payée en moyenne par les propriétaires soumis à cet impôt local. Un montant moyen en hausse de 2,8% par rapport à 2020. La hausse à venir, pour la taxe foncière 2022 à régler en octobre prochain, sera très probablement plus salée : la base de calcul, les valeurs locatives cadastrales, augmente de 3,4% du fait d’un mécanisme correlé à l’inflation. A cette base s’ajouteront les augmentations votées par les villes, communes ou autres collectivités locales.

Le service statistiques de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) a levé le voile ce mardi 28 juin sur les chiffres détaillés de la taxe foncière 2021. Cet impôt local concerne donc 32 millions de propriétaires en France, lesquels possèdent 39 millions de locaux soumis à ce prélèvement obligatoire.

932 euros en moyenne pour une maison

Ramené au « local » imposé (et non plus en calculant la moyenne par foyer imposé), la taxe foncière moyenne est de 694 euros en France, tous types de biens confondus (maisons, appartements, terrains, etc.). La note est plus élevée pour une maison, à 932 euros, que pour les appartements, qui coûtent 760 euros de taxe sur l’année 2021. Sans surprise, c’est le fait d’être propriétaire de plusieurs logements, en cas de résidence secondaire ou pour l’investissement locatif, qui fait grimper la note, à 1 642 euros sur l’année 2021 pour les propriétaires de 3 biens ou plus.

Lire la suite

Nantes dans le groupe de la mort

Handball – Tirage au sort de la Ligue des Champions
Compositions des groupes
Ligue des Champions masculine
Groupe A : PSG, Magedbourg (ALL), Gudme (DAN), FC Porto (POR), Dinamo Bucarest (ROU), Veszprem (HUN), Plock (POL), Zagreb (CRO)
Groupe B : Nantes, Szeged (HUN), FC Barcelone (ESP), Celje (SLO), Kielce (POL), Kiel (ALL), Elverum (NOR), Aalborg (DAN)

Ligue des Champions féminine
Groupe A : Brest, Odense (DAN), Kristiansand (NOR), Ljubljana (SLO), Bietigheim (ALL), Rail Cargo (HUN), Most (RTC), CSM Bucarest (ROU)
Groupe B : Metz, Györ (HUN), Buducnost (MNE), Storhamar (NOR), Esbjerg (DAN), Lokomotiv Zagreb (CRO), Belediye (TUR)