Lauréate du prix Femina essai, l’historienne Annette Wieviorka s’inscrit dans la lignée récente des autobiographies familiales juives

Le prix Femina essai, décerné au début du mois à l’historienne Annette Wieviorka, spécialiste de la Shoah, est une consécration littéraire pour un livre qui s’inscrit dans une lignée récente : celle de l’autobiographie familiale signée de descendants de juifs d’Europe de l’Est.

Annette Wieviorka a reçu le prix Femina essai 2022 pour son livre intitulé Tombeaux, autobiographie de ma famille (Seuil). Un autre prix littéraire, le prix Médicis étranger, avait consacré il y a 15 ans Les Disparus, du critique américain Daniel Mendelsohn, l’un des pionniers du genre. Publiée aux États-Unis en 2006, et l’année suivante en France, cette enquête retraçait le parcours du grand-oncle de l’auteur, de sa femme et de leurs quatre filles, exterminés par les nazis en 1941 dans l’Est de la Pologne.

Pour son livre, Annette Wieviorka, qui a beaucoup aimé Les Disparus, a tenu à écrire autrement. D’une part, « ce n’est pas un livre sur la Shoah« , souligne l’autrice de 74 ans. Il raconte plus largement le destin, entre l’entre-deux-guerres et les débuts de la Guerre froide, des grands-parents et d’autres membres de deux familles juives polonaises. Elle y rend hommage à ces immigrés chassés par l’antisémitisme, qui se sont insérés patiemment dans la société française des années 20 et 30. D’autre part, « le choix de décrire l’enquête a été celui de Mendelsohn (…)

Lire la suite

Qui était le dernier roi de France?

[L’Explication #87] Et qui pourrait prétendre au trône aujourd’hui?

Pourquoi envions-nous l’orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d’une balade, sous la douche ou au cours d’une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L’Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à explication@slate.fr.

À partir d’un certain moment de l’histoire de France, nombreux sont celles et ceux qui perdent légèrement le fil niveau royauté. Disons qu’après des événements tels que la Révolution française ou le passage fracassant d’un certain Napoléon, les noms des rois de France ne sont pas vraiment restés gravés dans les mémoires. La période est d’ailleurs quelque peu boudée par les manuels scolaires, coincée entre les épopées napoléoniennes, la Commune de Paris et la Première Guerre mondiale.

Pourtant, Louis XVI est loin d’être le dernier souverain du pays. D’autres, après lui, ont régné jusqu’au milieu du XIXe siècle et s’ils ont connu un sort moins funeste, ils ont tout de même traversé pas mal de turbulences. Mais alors, qui était le dernier roi de France?, …

Lire la suite

Cinéma : Annie Colère, sur les traces du MLAC avec Laure Calamy

Le film de Blandine Lenoir, « Annie Colère », en salles mercredi 30 novembre, retrace le combat des femmes pour obtenir le droit à l’avortement. Il suit Annie, qui prend part au Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception.

Annie, ouvrière, mène une vie sans histoire jusqu’au moment où elle a besoin d’avorter. Mais en 1974, on ne parle de ces choses-là qu’à voix basse. Dans le film de Blandine Lenoir, Annie Colère, Laure Calamy interprète une femme qui avorte, en toute illégalité, grâce au Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception (MLAC).Elle va avorter dans le cadre du MLAC, et puis finalement quand elle va commencer à rencontrer ces femmes, ce mouvement militant et y prendre part. D’un coup, elle a accès à des choses d’elle-même qu’elle ne soupçonnait pas”, dit l’actrice.

Le combat avant la légalisation de l’avortement

Dans les années 70, les féministes du MLF se mobilisent pour que les femmes reprennent en main leur destin. En quelques mois, le MLAC prend une envergure considérable. Ses 200 antennes dans toute la France avortent illégalement des femmes, et le président Giscard d’Estaing va libéraliser l’avortement, avec la loi Veil. « C’est un moment extrêmement important dans nos vies, qui nous a toutes changées », dit une ancienne militante.

Lire la suite

Jeux olympiques 2024 : le breakdance entre en scène pour une olympiade

Pour la première fois, la danse née aux États-Unis dans les années 1970 sera une épreuve olympique. L’occasion de rencontrer un potentiel athlète français dans deux ans, Willy Hem, champion de France de breakdance en 2016.

Avec son physique discret, Willy Hem passe presque inaperçu dans les rues de Valence (Drôme). Pourtant, il est un danseur hors normes, champion de France de breakdance en 2016. La discipline née au Bronx dans les années 70 s’est vite répandue en Europe. Pour la première fois, le breakdance fait partie des épreuves des prochains Jeux olympiques.

Représenter son pays

Willy est aujourd’hui l’un des ambassadeurs français et s’entraîne dur pour participer aux Jeux olympiques 2024.Pour représenter le pays, pour représenter tout mon travail, c’est un honneur”, dit l’intéressé. Pour la première fois, le breakdance fait partie des épreuves. Sa compagne et ses amis sont derrière lui pour l’encourager.Je trouve que c’est quelqu’un de très humble, c’est une bonne personne”, confie son ami. L’enfant d’Annonay (Ardèche) n’oublie pas d’où il vient, et biberonné à la danse, il tâche de transmettre sa passion aux jeunes générations.

Lire la suite

Noël et fêtes de fin d’année : les Français dépenseront-ils moins en cadeaux ?

Noël approche et en cette période d’inflation, les Français songent à revoir leur budget cadeau à la baisse. Le prix des jouets pour enfants a augmenté de 6 % en 2022.

À quatre semaines de Noël, le compte à rebours a commencé. Pour contenter petits et grands au pied du sapin, il faut déterminer un budget. Avec l’inflation, des Parisiens prévoient d’acheter moins de cadeaux cette année.On a tiré au sort dans toute la famille, avec un budget de 50 euros pour une personne”, dit une femme. D’autres trouvent des astuces pour payer moins cher.On essaie d’utiliser les bons d’achat que l’entreprise va nous offrir, c’est un bon plan”, dit une femme.

Les Français angoissés par les dépenses des fêtes

Selon un sondage, plus d’un Français sur deux se dit angoissé par la charge financière de Noël cette année, c’est plus qu’en 2021. Pour faire plaisir aux enfants malgré la hausse des prix, les clients d’un grand magasin de Toulouse (Haute-Garonne) pensent faire des achats à l’économie, réduire le budget cadeau par enfant. D’autres ne songent pas à faire d’économies au moment des fêtes. En moyenne en France, le prix des jouets de Noël a augmenté de 6 % en 2022.

Lire la suite