Quand les gorilles se mettent à tricher

 lt;p gt;Des gorilles du zoo de Bristol (Royaume-Uni) se sont montr eacute;s capables de tricher. Un comportement que l rsquo;on pensait r eacute;serv eacute; aux humains.  copy; Rob Tol, Unsplash lt;/p gt; ()
Futura-Sciences - AA

Vous pensiez que tricher correspondait à un comportement bien humain ? Détrompez-vous ! Dans un zoo du Royaume-Uni, des chercheurs viennent en effet de prendre des gorilles en flagrant délit de tricherie.

L'histoire se passe dans le zoo de Bristol, au Royaume-Uni. Pour encourager les gorilles à exercer leurs capacités cognitives et de résolution d'énigmes, des chercheurs leur ont proposé un petit jeu, promettant aux vainqueurs, une récompense gourmande.

Le jeu en question se présente sous la forme de douze modules destinés à former des labyrinthes de difficultés variables. Objectif : guider une cacahuète à l'aide d'un bâton placé dans des trous à travers une série d'obstacles jusqu'à ce qu'elle finisse par tomber du jeu. De quoi offrir aux gorilles une distraction motivante et sans cesse renouvelée.

Le jeu — ici en phase de construction — proposé aux gorilles du zoo de Bristol a été spécialement conçu pour eux. Il a révélé des comportements surprenants de tricherie. © Gorilla Game Lab, YouTube

La triche comme preuve de capacités cognitives avancées

Mais, au fil des séances, les gorilles ont montré des comportements qui ont surpris les chercheurs. « Nous avons été témoins de nombreuses tricheries », raconte Fay Clark, chercheuse au zoo de Bristol. « Les gorilles se sont mis à poser leurs lèvres contre le jeu pour aspirer la cacahuète. Une nouvelle preuve de leur flexibilité cognitive et de leur capacité à imaginer de nouvelles stratégies de résolution de problèmes. Des...

> Lire la suite sur Futura

Par Nathalie Mayer, Journaliste

X fermer la publicité
     © Free 2018