Biodiversité : la moitié des orques est menacée de disparition

Les orques  agrave; l rsquo; eacute;tat sauvage sont menac eacute;es par la pollution, notamment les PCB.  copy; PIXATERRA, Fotolia ()
Futura-Sciences - AA

Dernier maillon de la chaîne alimentaire dans les océans, les orques font partie des mammifères les plus répandus dans le monde. Toutefois, la pollution menace grandement leur avenir. Une étude montre que la moitié de la population mondiale des épaulards, surtout celles vivant dans les zones les plus contaminées, a diminué rapidement.

Bannis des États-Unis depuis bientôt 40 ans et de 152 autres pays du monde entier depuis 17 ans, les PCB (polychlorobiphényles) continuent pourtant de souiller et de menacer l'environnement. Autrefois, présents dans nombre d'appareils électriques, d'isolants, de peintures, d'huiles, etc., ils sont très tenaces et persistent dans les océans où ils finissent par arriver... Plus d'un million de tonnes auraient été répandues depuis leurs premières utilisations dans les années 1930.

Les micro-organismes marins en absorbent, les poissons en avalent, les phoques en ingèrent et par conséquent, leurs prédateurs, comme l'orque, en mangent. Dans leur article publié le 28 septembre dernier dans la revue Science, les chercheurs s'inquiètent des taux très élevés de PCB relevés dans les tissus de ces grands animaux : jusqu'à 1.300 milligrammes par kilo ont été mesurés dans leurs graisses. Les orques (Orcinus orca ) figurent ainsi parmi les mammifères qui...

> Lire la suite sur Futura

Par Xavier Demeersman, Journaliste

X fermer la publicité
     © Free 2018