Biomimétisme : un drone inspiré des oiseaux pour se faufiler à haute vitesse

Biomim eacute;tisme : un drone inspir eacute; des oiseaux pour se faufiler  agrave; haute vitesse.  copy; chamnan phanthong, Fotolia ()
Futura-Sciences - AA

Des chercheurs de l'université du Maryland (États-Unis) ont mis au point un drone autonome dont la caméra lui permet d'évaluer tout seul les dimensions d'un passage étroit et de s'y faufiler.

La science s'inspire souvent de la nature pour optimiser les technologies. Début juin, Futura expliquait ainsi comment une équipe de chercheurs de l'Institut des sciences du mouvement Étienne-Jules Marey (CNRS, Aix-Marseille université) avait créé un robot volant capable de modifier sa morphologie pour se faufiler dans des passages étroits. C'est en reproduisant ce que font les oiseaux et les insectes qu'était née cette idée.

Aujourd'hui, c'est également le biomimétisme qui a permis à des scientifiques de l'université du Maryland (États-Unis) de concevoir un drone lui aussi capable de franchir un passage étroit. Mais, contrairement au prototype français cité plus haut, ce drone-ci ne modifie pas sa forme. Il s'agit d'ailleurs d'un modèle grand public, le Parrot Bebop 2.

L'idée n'est pas tant de faire passer un chameau dans le chas d'une aiguille, mais plutôt que le drone puisse évaluer de façon autonome si l'ouverture est suffisamment conséquente pour qu'il puisse s'y faufiler. Avec ce projet baptisé GapFlyt, sans le moindre apprentissage et sans entraînement, le drone peut identifier...

> Lire la suite sur Futura

Par Sylvain Biget, Journaliste

X fermer la publicité
     © Free 2018