Brest. Premières recherches prometteuses pour retrouver La Cordelière

Les investigations ont mobilis eacute; des moyens techniques sans pr eacute;c eacute;dent: (Ouest-France)
Ouest France - AA

Depuis trois semaines, en rade de Brest, le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) recherche l'épave du fleuron de la flotte d'Anne de Bretagne, coulé en 1512, lors d'une bataille navale mythique. Ainsi que celle du Regent, le bateau anglais, qui a sombré dans le même temps. Cette première campagne s'achève. Mais deux épaves ont été identifiées. Restent à déterminer s'il s'agit des bonnes...

Au large de Brest, alors que la première campagne de recherche des épaves de La Cordelière et du Regent s'achève, les résultats s'annoncent prometteurs. Une épave, sinon deux, ont été découvertes entre la baie de Bertheaume et l'anse de Camaret.

L'analyse de poteries prélevées en plongée devrait permettre de les dater. Cependant, l'absence de pièces d'artillerie, en bronze et en fer, conduit pour l'heure à ne pas identifier la ou les épaves mises au jour comme celles de La Cordelière et du Regent, coulées le 10 août 1512, lors d'une bataille navale opposant les flottes bretonne et française à celle d'Henri VIII d'Angleterre.


Menées par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm), trois semaines de recherches d'ar...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018