Danemark. Des traces d'arsenic retrouvées sur trois livres anciens

Des traces de poison ont  eacute;t eacute; d eacute;couvertes sur des ouvrages du XVI et XVIIe nbsp;si egrave;cles dans une biblioth egrave;que universitaire danoise (photo d #39;illustration) (WIKICOMMONS)
Ouest France - AA

Des traces de poison ont été découvertes sur des ouvrages du XVI et XVIIe siècles dans une bibliothèque universitaire danoise. Cela pourrait s'expliquer par l'utilisation d'une variante de l'arsenic pour éloigner les insectes à l'époque. Les ouvrages sont désormais stockés dans une armoire ventilée, et bientôt numérisés afin de limiter la manipulation physique.

C'est une découverte stupéfiante. Deux chercheurs ont retrouvé de l'arsenic dans trois livres du XVIe et XVIIe siècles dans une bibliothèque universitaire au sud du Danemark. Ils cherchaient initialement des fragments de manuscrits médiévaux à l'aide de rayons X fluorescents. L'analyse a finalement « révélé que la couche de pigment vert était de l'arsenic », ont-ils expliqué dans un article publié sur The Conversation fin juin.

« Cet élément chimique est parmi les substances les plus toxiques au monde et l'exposition peut entraîner divers symptômes d'empoisonnement, le développement du cancer et même la mort », ajoutent le bibliothécaire Jakob Povl Holck et le professeur de physique Kaare Lund Rasmussen.

Protéger contre « les insectes et la vermine »

Comment expliquer la présence d'un tel poison ? Selon les chercheurs, ...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018