Découverte d'un dinosaure entre vélociraptor, cygne et pingouin

 laquo; Il faut imaginer un m eacute;lange entre un v eacute;lociraptor, une autruche et un cygne avec un museau de crocodile et des ailes de pingouin  raquo;, d eacute;crit Paul Tafforeau, pal eacute;ontologue (Reuters)
Ouest France - AA

Des chercheurs révèlent l'existence d'une nouvelle espèce de dinosaure qui vivait dans la région de la Mongolie. De la même famille que les vélociraptors, les données physiologiques de l'animal interpellent les scientifiques. Un animal tellement extraordinaire que les experts pensaient au début qu'il s'agissait d'un faux.

Des pattes de vélociraptor, un cou de cygne et des ailes de pingouin : des chercheurs révèlent l'existence d'une nouvelle espèce de raptors « très très bizarre », aussi à l'aise sur terre que dans l'eau, une première pour un dinosaure.

« Il faut imaginer un mélange entre un vélociraptor, une autruche et un cygne avec un museau de crocodile et des ailes de pingouin », décrit Paul Tafforeau, paléontologue au Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), coauteur de l'étude. « Il fait un peu extraterrestre », ajoute le chercheur.

Le surprenant petit prédateur, nommé « Halszka » pour Halszkaraptor escuilliei, vivait en Mongolie au Crétacé, il y a environ 72 millions d'années, selon une étude publiée mercredi dans Nature.

« Halszka » appartient à la famille des droméosaures, dont il partage la lignée avec le Vélociraptor, le prédateur effrayant des films Jurassic Park....


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016