L'iPhone X est-il vraiment le futur des smartphones ?

FrAndroid - AA

Et l'iPhone X fût, donc. Le smartphone le moins surprenant de toute l'histoire d'Apple - on savait déjà à peu près tout sur lui - est enfin officiel. Malgré les nombreuses fuites qui ont gâché la surprise du lancement, Apple l'a joué comme si de rien n'était, le plaçant comme jamais dans la lignée de l'iPhone original. Soigné et performant, le dernier bébé d'Apple l'est indéniablement. On ne peut toutefois pas s'empêcher de penser qu'à force de surjouer son avance sur ses concurrents et sa descendance d'un smartphone qui avait, lui, véritablement des années d'avance, l'iPhone X paraît ne pas tout à fait aller au bout de son potentiel.

Devancer le palet

Pour conclure la présentation de son iPhone X, Phil Schiller s'est fendu de la fameuse citation du hockeyeur Wayne Gretzky, chère à Steve Jobs et aux fans d'Apple : « je ne patine pas vers l'endroit où le palet se trouve déjà. Je patine vers l'endroit où il va être ! » Peu de produits dans l'histoire du constructeur, à part peut-être le Macintosh original, symbolisent mieux cette phrase que le premier iPhone. Tout, dans l'iPhone « 1 », pointait vers de nouvelles directions, laissant les autres constructeurs sur le carreau, sans qu'on s'en rende compte forcément sur le coup.

D'où les réactions médusées de nombreux analystes qui ne lui prédisaient aucun avenir, les sarcasmes de Steve Ballmer, ou l'incrédulité des cadres de BlackBerry qui, dit l'histoire, pensaient que le terminal et ses interactions relevaient des effets spéciaux et du bidonnage, tant il leur paraissait impossible que l'iPhone, tel qu'il était présenté par un Steve Jobs survolté, puisse être vrai.

Évolution et stagnation

Que l'on soit amateur ou détracteurs des produits Apple, on ne peut que reconnaître à la firme de Cupertino d'avoir complètement changé le visage de la mobilité, pas forcément en étant les premiers à adopter une technologie ou une fonctionnalité, mais souvent en étant les meilleurs pour combiner ces innovations et exploiter leur potentiel au sein d'un même produit. Néanmoins, pour reprendre l'analogie du patinage et du hockey sur glace, Apple a tout de même passé pas mal de temps, ces cinq dernières années, à rattraper des palets qu'elle n'avait pas vu lui filer sous le nez.

L'exemple le plus flagrant est la diversification des tailles d'écran. Passant complètement à côté des succès de constructeurs comme Samsung en la matière, s'entêtant dans l'idée qu'un smartphone doit forcément être utilisable à une main, Apple a fini par faire sauter les barrières avec les iPhone 6 et 6 Plus, en 2014, soit trois ans après les Galaxy Note ou Galaxy Nexus. Et c'était pour stagner à nouveau. Le design, vieux de trois ans, est reconduit sur les iPhone 8 et 8 Plus. Mêmes tailles d'écran, mêmes résolutions, et mêmes bordures qui paraissent aujourd'hui gigantesques.

iPhone X : Apple réinvente l'iPhone ?

Lire la suite de l'article (FrAndroid)

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016