Diatly lève des fonds : l'intermédiaire marques - places de marché vise l'Europe

diatly-levee-fonds ()
IT-Espresso - AA

« Nouveau nom, nouvelle signature, nouvelles ambitions ! »

Diatly fait passer le message sur ses comptes de réseaux sociaux récemment ouverts.

Exit la marque « The French Talents », sous laquelle l'aventure avait démarré en 2012. Et cap sur l'Europe, avec toujours le même objectif : faire l'interface entre marques et places de marché en associant les propositions de valeur des agrégateurs de flux et des agences délégataires.

Fédérant aujourd'hui une quarantaine de personnes à Paris, le projet est porté par la SAS Yuva, dont Julien Platel et Martin Gentil sont respectivement président et directeur général via leurs structures Kamyabi et Tsahaye.

Les deux associés n'en sont pas à leur première aventure entrepreneuriale commune. Ils avaient notamment créé, voilà près de dix ans, la marketplace Bozea, axée sur la promotion des marques françaises.

Pour Diatly, le démarrage s'était effectué dans le cadre de la première promotion du programme d'accompagnement de L'Accélérateur Capital Partners.

La structure, rebaptisée Day One Entrepreneurs & Partners, reste impliquée dans le projet en participant à un tour d'amorçage tout juste officialisé, pour un montant de 2 millions d'euros.

Breega Capital et M Capital Partners sont également dans la boucle, au même titre que Christophe Courtin (fondateur de Santiane, spécialiste de l'assurance santé en ligne).

Le financement servira notamment à recruter une quinzaine de personnes dans les six prochains mois. Entre autres, un « responsable marketplaces ».

Elles sont actuellement une soixantaine affiliées à Diatly, qui dit fédérer « plus de 800 marques », essentiellement françaises pour l'heure (les premiers clients étrangers sont arrivés en 2016).

Ces marques mettent leurs données produits à disposition de Diatly, sous la forme d'un « catalogue universel ». Un moteur de diffusion crée alors des catalogues spécifiques aux places de marché, avec l'assurance d'un suivi des évolutions des cahiers des charges techniques.

La plate-forme accompagne ensuite la mise en place de relations commerciales et l'automatisation des échanges sous le régime d'un contrat mutualisé. Elle permet d'accéder à des services complémentaires allant du module d'animation commerciale au service après-vente en passant par l'entrepôt logistique BtoC.

Crédit photo : Daniela Hartmann (alles-schlumpf) via VisualHunt.com / CC BY-NC-SA

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018