La Nintendo Switch vient déjà d'être hackée

01net - AA

Des bidouilleurs ont réussi à trouver des failles permettant d'accéder au noyau logiciel de la console, ce qui ouvre la porte à l'exécution de jeux externes (Homebrew).   

Après la Sony PS4, c'est au tour de la Nintendo Switch de tomber sous les coups persistants des hackers. A l'occasion de la conférence 34C3 du Chaos Computer Club, les bidouilleurs « Naehrwert », « Pluuto » et « derrek » ont montré comment jailbreaker la dernière console du fournisseur nippon. Au départ, cette console avait l'air très sécurisée. Plus de six mois de travail ont permis néanmoins de trouver plusieurs failles permettant d'exécuter du code arbitraire au niveau du noyau.

Pour y arriver, les trois compères ont d'abord soumis les composants électroniques de la Switch à des fluctuations électriques au moment du démarrage du système (« glitching setup »). En faisant ainsi, ils ont réussi à perturber certaines vérifications cryptographiques cruciales, leur permettant au final de récupérer tous les binaires et les clés pour les déchiffrer.

Image

Ensuite, grâce à une analyse minutieuse du code, ils ont pu élaborer une technique permettant d'accéder au kernel. L'ironie dans cette histoire, c'est que cette technique s'appuie notamment sur une backdoor créée par Nvidia dans les drivers du processeur graphique, et qui est documentée dans...

Lire la suite sur 01net.com

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016