YouTube va enfin modérer sa plateforme correctement, à l'aide... d'humains

FrAndroid - AA

YouTube a toujours eu un problème de modération. Après avoir fait confiance à l'intelligence artificielle, Google régresse et fait appel à l'outil le plus primitif qui soit : l'humain. Enfin !

Internet a changé de visage en seulement quelques années. Et on doit cela à la démocratisation des lignes haut débit, qui ont permis au format vidéo de s'imposer petit à petit sur la toile.

La démocratisation du partage de vidéo est toutefois à attribuer en grande partie à YouTube, la plateforme de VOD rachetée par Google. Mais alors que le service est désormais intégré dans les moeurs, il se doit de se sophistiquer.

Enfin une modération humaine pour YouTube

En effet, il est loin le temps où l'on s'amusait simplement à tourner des sketchs entre amis. Aujourd'hui, créer des vidéos pour YouTube est un business... que le développeur a tenté de modérer en utilisant son intelligence artificielle. Résultat ? De nombreuses vidéos de propagandes se propagent quand des créateurs qui n'ont rien demandé voient leurs revenus chuter.

Aujourd'hui, YouTube a enfin décidé de coupler son intelligence artificielle à une intelligence bien réelle : celle de l'humain, cet outil démodé, mais toujours efficace. Le développeur annonce en effet son intention d'étendre son équipe de modération à plus de 10 000 membres en 2018.

Lourde tâche

Cette équipe aura la lourde tâche de lutter contre les contenus extrémistes, haineux, violents, xénophobes et, d'ordre général, nauséabonds sur la plateforme. Mais ce n'est pas tout : elle sera aussi en charge de vérifier les violations de droits d'auteur, de manière à ne plus bloquer automatiquement les revenus des créateurs sur la plateforme.

Il s'agit donc autant de garantir une plateforme saine que d'assurer de bonnes relations entre les créateurs et les marques pour cette nouvelle équipe. YouTube étant de plus en plus critiqué sur ces deux points, il s'agira d'une lourde tâche.

Google n'abandonne pas pour autant sa modération automatisée par intelligence artificielle, bien au contraire : il se félicite de ses progrès sur ce domaine, et note que son algorithme a su repérer et supprimer des vidéos pour un travail qui aurait réclamé 180 000 personnes travaillant 40 heures par semaine normalement.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016