Le parlement européen veut généraliser le chiffrement de bout en bout

01net - AA

Les députés du parlement européen ont considérablement amendé la proposition de loi de la commission européenne relative à la vie privée et aux communications électroniques, au bénéfice de l'utilisateur.

Le ton monte entre la commission et le parlement européens à propos du futur règlement « vie privée et communications électroniques », qui doit remplacer dès 2018 la directive du même nom datant de 2002. En janvier dernier, la commission européenne avait présenté un projet de loi qui vient maintenant d'être amendé par la commission parlementaire « libertés civiles, justice et affaires intérieures ». Celle-ci n'y est pas allée de main morte et propose au total 135 changements qui, systématiquement, durcissent le texte en faveur d'une meilleure protection des données de l'utilisateur.

Alors que le texte de la commission européenne ne dit rien sur le niveau de sécurité que doivent respecter les fournisseurs de services de communication, le parlement estime au contraire que ces derniers doivent s'assurer qu'ils disposent d'une « protection suffisante » contre « les accès ou les modifications non autorisés » des données de communication (amendement n°116). Par ailleurs, la confidentialité des données transmises doit être garantie, notamment par l'utilisation d'un « chiffrement de bout en bout dernier cri ». Cet ajout risque de faire hérisser...

Lire la suite sur 01net.com

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016