La consommation de porno en progression chez les ados, et toujours davantage sur mobile

Porno ()
übergizmo - AA

La pornographie continue de s'immiscer dans le quotidien des adolescents, toujours plus nombreux et toujours plus jeunes. Une nouvelle étude Ifop pour l'Observatoire de la parentalité et de l'éducation numérique (Open) dévoile les nouveaux chiffres et tendances actuelles...

Aujourd'hui, 51% des ados de 15 à 17 ans admettent avoir déjà surfé sur un site porno, avec une première visite à l'âge de 14 ans et 5 mois en moyenne - trois mois plus tôt qu'en 2013 -. Plus précisément, ils sont près de deux garçons sur trois et 37% des filles, une proportion chez les filles qui a plus que doublé en quatre ans.

Et pour l'essentiel, la consultation se fait via des sites de streaming gratuits et principalement sur smartphone - pour 40% des garçons et 26% des filles -. L'ordinateur portable lui représente 35 et 20%, l'ordinateur de bureau 21 et 8% et la tablette 20 et 6%. La télévision ? Ils ne sont plus que 9% chez les garçons et 6% chez les filles à y avoir visionné du porno.

La pornographie a un rôle important dans l'apprentissage de la sexualité des jeunes, c'est en tout cas ce qu'affirment 45% des sondés. Et un jeune sur deux a ensuite tenté de reproduire des scènes vues dans des films.

L'Open, de son côté, ne prône pas l'interdiction du porno sur Internet. Il convient cela dit de responsabiliser les diffuseurs et de trouver une solution efficace pour empêcher l'accès des mineurs à ces sites. Si une loi est effectivement en place, la plupart des sites étant hébergés à l'étranger, elle est difficilement applicable sur Internet. Un groupe de travail sera « chargé d'identifier des solutions et de réfléchir à leur mise en application« . Parmi les pistes déjà évoquées, demander le numéro de carte bleue de l'internaute pour accéder à du contenu pornographique. À suivre !

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016