XV de France: à Clermont, on ne croit pas au "pool" d'adjoints

Franck Az eacute;ma attend de voir ce que va donner le nouveau syst egrave;me du XV de France.  (AFP)
RMC Sport - AA

Jacques Brunel nommé à la tête de l'équipe de France, il lui reste à composer son staff. Plusieurs coachs du Top 14 sont pistés. Franck Azéma, l'entraîneur clermontois, a refusé. Et son président Eric de Cromières n'est pas convaincu non plus par cette idée.

"On veut créer un pool d'entraîneurs du Top 14 qui deviendraient adjoints, a déclaré Bernard Laporte lors de la conférence de presse pour annoncer la venue de Jacques Brunel. Il n'y aura pas d'adjoint fixe. Ils viendront à la pige, ils seront rémunérés. Ils seront environ cinq ou six." Le président de la FFR veut mettre en place un système novateur autour de son entraîneur.

A lire aussi >> Boudjellal: "Galthié ne m'a pas demandé à intégrer le staff des bleus"

"Vous voyez la Nouvelle-Zélande faire des piges ?"

Une idée qui divise. Si Mourad Boudjellal fait confiance à son ancien manager, Patrice Collazo ou Ugo Mola ne se sont pas montrés emballés par l'idée. A Clermont, on se montre carrément réticents. L'entraîneur Franck Azéma, pas intéressé par rejoindre l'encadrement "dans ce format-là", a dit non. Et il estime qu'il faudra bien entourer Brunel "pour pouvoir aller au bout de ses intentions". Le technicien de l'ASM voit "un système novateur". Une bonne ou une mauvaise chose ? En fin de compte, "ce sont les résultats qui donneront la réponse".

Le président Eric de Cromières est lui plus tranché. Il prend pour exemple les grandes nations...

Lire la suite sur RMC Sport

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016