XV de France - Berbizier: "Est-ce que le manager ne sera pas Bernard Laporte, avec Jacques Brunel?"

RMC Sport - AA

Guy Novès est encore le sélectionneur du XV de France mais la situation ne devrait pas survivre à la conférence de presse de Bernard Laporte, prévue ce mercredi à 11h. Et si le nom de son successeur, Jacques Brunel, n'est plus un mystère, cette première dans l'histoire soulève autant de craintes que de question. Y compris chez les anciens Bleus.

Ce n'est probablement pas le suspense qui rendra étouffante la conférence de presse de Bernard Laporte. Ce mercredi, le sort de Guy Novès et son staff sera scellé. Son successeur? Un fidèle soldat du président de la Fédération française de rugby, Jacques Brunel. Ensemble, six ans et 80 matchs à la tête de l'équipe de France.

Un changement à la tête des Bleus qui, forcément, fait grincer des dents. "Ce n'est pas dans l'esprit rugby, s'emporte Pierre Berbizier, ancien sélectionneur du XV de France (1991-1995). Le politique a pris le pas sur le sportif! Est-ce que vous connaissez le président de la Fédération anglaise ou néo-zélandaise? Et je ne parle que des deux meilleures Nations du monde? Sur le fond, le politique a pris le pas sur le sportif. Et sur la forme, c'est tout le statut de l'entraineur qui est dévalué. Avec l'éviction de Guy Novès, c'est tout le statut de l'entraineur qui en prend vraiment un coup."

Un coup prévisible, tant le mariage entre Novès et Laporte semblait impossible. Deux hommes au caractère fort, rarement capables de transiger. "Est-ce que le manager ne sera pas Bernard Laporte, avec Jacques Brunel?, s'interroge...

Lire la suite sur RMC Sport

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016