"C'est un drame pour Clerc", compatit Novès

 lt;p gt;Vincent Clerc, indisponible pour une dur eacute;e estim eacute;e entre 4 et 5 mois, doit mettre un terme  agrave; sa saison. Et avec  agrave; sa carri egrave;re ? lt;/p gt; (ICON SPORT)
Sports.fr - AA

Guy Novès lui-même le reconnaît: la nouvelle grave blessure de Vincent Clerc est une terrible coup dur pour son beau-fils. Même si le sélectionneur tricolore se dit convaincu qu'"il rebondira", l'ailier toulonnais pourrait à bientôt 36 ans choisir de mettre un terme à sa carrière.

Face à Clermont, Vincent Clerc est décidément maudit. Après avoir laissé deux genoux en 2008 et 2013 face aux Auvergnats, c'est encore à Marcel-Michelin, dimanche, face à l'ASM que l'ailier aux 67 sélections s'est une nouvelle fois gravement blessé. Une blessure dont Guy Novès, le sélectionneur des Bleus, qui se trouve être également le beau-père de Clerc, a confirmé lundi la nature sur les ondes de RMC Sport.

"Je l'ai eu au téléphone, a expliqué l'ancien coach du Stade Toulousain dans le cadre de l'émission Direct Rugby. Vincent a été opéré cet après-midi. Il est rentré chez lui. Il avait une rupture totale de l'autre tendon (d'Achille) de la jambe gauche. Sportivement parlant, parce qu'il y a des choses bien plus graves dans la vie, c'est un drame pour lui." Après trois mois de convalescence, suite à une première opération du tendon d'Achille de la jambe droite, le meilleur marqueur d'essais de l'histoire de la Coupe d'Europe (36), le deuxième du XV de France (34) et du championnat de France (98) honorait face aux Clermontois sa deuxième titularisation sous ses nouvelles couleurs d'un Rugby Club Toulonnais qu'il a rejoint l'été dernier après quinze saisons à Toulouse.

36 ans le 7 mai

"Comme pour tous les sportifs de haut niveau, c'est très compliqué de couper comme ça quand on a une addiction à la compétition, convient Novès, qui était présent en famille, lors des fêtes de fin d'année, à Toulon, où il avait assisté au Boxing Day. Et sait évidemment mieux que quiconque le degré d'investissement consenti par Clerc pour revenir à la compétition.

"C'est un joueur immense. Ceux qui le connaissent savent les efforts qu'il a faits pour revenir à ce niveau. Il revient une première fois, il se « repète ». C'est vrai que c'est très compliqué. Mais il le sait, il y a des choses plus graves. Il vaut mieux avoir été opéré d'une rupture qu'avoir une grave maladie. Il rebondira. Il faut lui laisser le temps. Malheureusement pour lui, c'est comme ça." Mais à bientôt 36 ans - il les fêtera le 7 mai - Clerc, dont la saison est déjà terminée, avant même d'avoir vraiment commencé, ne peut évidemment pas manquer de se poser la question d'une éventuelle fin de carrière. Même s'il a à coeur de rendre à Toulon la confiance accordée par son président Mourad Boudjellal. "Après trois mois d'efforts, c'est très dur d'être éloigné de nouveau des terrains ! Vos messages sont une source de motivation énorme", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Pour signer un nouveau retour ? Aujourd'hui, rien n'est moins sûr...

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016