OL: non, le fils de Jean-Michel Aulas ne reprend pas le club

Nicolas Sarkozy et Jean-Michel Aulas (@AFP)
RMC Sport - AA

Une interview du Progrès mal comprise laissait entendre que le fils de Jean-Michel Aulas pourrait lui succéder à la tête du club. L'Olympique Lyonnais a démenti.

Un morceau d'entretien offert par le Progrès sur son site internet, la veille, a semé la confusion mardi. Jean-Michel Aulas, 69 ans en mars, confierait la présidence de l'OL à son fils Alexandre. L'interview est d'ailleurs titrée sur le site du quotidien régional: "Alexandre a vocation à me succéder."

Sauf que la réalité n'est pas si simple et si succession il y a, ce n'est pas à la tête de l'OL mais à celle de la holding familiale. "Alexandre a pris la responsabilité et la direction générale de cette holding (Holnest). Il est à l'origine de son changement de nom. Il voulait avoir un peu d'indépendance et se tourner vers le futur je crois", peut-on lire de la part du président de l'OL, dans la fameuse interview, publiée par Le Progrès.

Entre-temps, l'info circule, les raccourcis sont pris, et l'Olympique lyonnais dément sur Twitter: Jean-Michel Aulas ne compte pas passer la main.

Le club rhodanien est revenu à la charge dans la journée pour apporter toutes les précisions qui s'imposaient et démentir l'information. "Holnest est une Family Office qui possède des participations dans une dizaine de sociétés dans des secteurs divers comme la...

Lire la suite sur RMC Sport

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018