Même Le Graët l'avoue, "Benzema sera difficilement sélectionné"

 lt;p gt;No euml;l Le Gra euml;t lt;/p gt; (Reuters)
Sports.fr - AA

S'il a régulièrement soutenu Karim Benzema depuis le début de l'affaire de la sextape, Noël le Graët, le président de la FFF, reconnaît que l'attaquant du Real Madrid n'a pratiquement plus aucune chance de disputer la Coupe du monde avec les Bleus.

Noël le Graët n'a jamais enterré Karim Benzema, il ne l'a jamais vraiment lâché, même quand l'attaquant du Real Madrid était au plus bas, empêtré dans l'affaire de la sextape. Mais désormais, le président de la Fédération Française de football (FFF) ne peut que constater la fermeté de son sélectionneur, Didier Deschamps, toujours pas décidé à rappeler l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais en équipe de France. C'est le cas depuis deux ans, et cela ne devrait pas changer avant la prochaine Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin-15 juillet).

"Il faudrait être aveugle ou sourd pour ne pas comprendre que Benzema sera difficilement sélectionné. Ça me paraît incontestable", a reconnu Le Graët, ce mercredi, sur RMC.

Pour justifier la non-sélection de Benzema, Deschamps se veut souvent peu loquace. Il évoque la plupart du temps les choix que son rôle lui impose, et sa volonté de ne pas bouleverser un groupe, un collectif, qui lui donne satisfaction depuis l'Euro 2016. Le Graët, lui, suggère la possibilité que l'avant-centre du Real Madrid soit tout simplement victime d'une concurrence accrue dans le secteur offensif tricolore. "Il faut aussi dire qu'il y a un certain nombre de joueurs de talent en attaque, donc le problème (l'absence de Benzema, ndlr) se pose peut-être moins qu'il y a quelques années. Deschamps l'a fait jouer pendant quelques années, alors qu'il n'était pas brillant en équipe de France", a rappelé le président de la FFF.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016