Peut-être le pire tirage pour l'ASM...

 lt;p gt;Monaco a h eacute;rit eacute; de la Juventus... lt;/p gt; (UEFA)
Sports.fr - AA

L'AS Monaco a hérité de la Juventus en demi-finale de la Ligue des champions à l'issue du tirage au sort effectué ce vendredi midi à Nyon. Le tout avec match retour à Turin. Pas un cadeau...

"Pour nous, il n'y a pas de bon choix, ce sont trois très belles équipes qui peuvent désormais nous faire face." Leonardo Jardim n'avait pas tort avant d'être fixé par le sort, mais sans doute espérait-il tout de même ne pas avoir à croiser la route de la Juventus, véritable épouvantail de la scène européenne qui lors des quarts de finale n'a fait qu'une bouchée du FC Barcelone (3-0 sur l'ensemble des deux matches). "Notre objectif, c'est de profiter des demi-finales et de jouer avec nos qualités. Nous allons jouer la demie avec la même ambition que les quarts, avec l'envie de nous qualifier."

Pour ce faire, il faudra probablement faire la différence à l'aller, à Louis-II, le 2 ou le 3 mai prochain - le tirage réalisé ce vendredi à Nyon ayant concédé aux Turinois l'avantage du terrain pour la manche retour, une semaine plus tard. "Il n'y a pas de tirage facile à ce stade de la compétition mais la Juve, c'est vrai que c'est particulièrement difficile... On a joué contre eux il y a deux ans, c'était déjà une grande équipe et ils se sont renforcés depuis mais nous aussi, ce sera une belle revanche, dixit le vice-président Vadim Vasilyev, à chaud, sur l'antenne d'Infosport+. On ne se fixe pas de limite avec cette équipe qui est jeune et a beaucoup de talent."

Il y a deux ans effectivement, au sortir d'une remarquable qualification aux dépens d'Arsenal en huitièmes, le club de la Principauté était tombé en quart face aux Bianconeri, alors cueilli par l'expérience du collectif piémontais (1-0 au cumul des deux actes). La Juve en Ligue des champions, c'est également pour l'ASM le (mauvais) souvenir d'une élimination aux portes de la finale, en 1998, après un lourd revers encaissé en Italie à l'aller (4-1), et malgré une victoire 3-2 à domicile au retour. Face à l'une des meilleures défenses d'Europe, incarnée par l'inoxydable Buffon et le tandem Chiellini-Bonucci - une équipe qui n'a du reste plus perdu sur ses terres depuis août 2015 ; soit 44 matches sans défaite toutes compétitions confondues - Monaco aura assurément fort à faire dans quinze jours. L'OL cela dit a réussi à accrocher cette Juventus cette saison lors de la phase de poules (défaite 0-1 à Lyon, match nul 1-1 à Turin). Une bonne source d'inspiration pour les partenaires de Radamel Falcao.

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016