Cyclisme. Alexandre Pichot, la course au premier bouquet

Alexandre Pichot (Direct Energie) sera sur les routes de la Tropicale Amissa Bongo 2018. (Jean-Fran ccedil;ois Quineb ecirc;che)
Ouest France - AA

Pour la troisième année de suite, Alexandre Pichot (Direct Energie) va lancer sa saison à la Tropicale Amissa Bongo (15 au 21 janvier), au Gabon. Cette rentrée sera loin d'être une partie de plaisir pour l'Ornais.

Depuis le début de sa carrière, en 2006, Alexandre Pichot a lancé sa saison partout dans le monde (Qatar, Australie, France et Espagne). Pour 2018, et pour la troisième année consécutive, il a choisi le Gabon. « Avec le poids des années, je ressens le besoin de commencer tôt. Et puis j'aime me mettre dans le bain direct. »

Enfin, une reprise sur les routes de la Tropicale Amissa Bongo (du 15 au 21 janvier), c'est plutôt tranquille ? « Certes, le niveau est moins élevé que la grande majorité des courses auxquelles on participe mais c'est loin d'être facile, souligne l'Ornais. L'étau se resserre vraiment avec les coureurs africains. »

À ses débuts, l'épreuve gabonaise était dominée par les World Tour françaises telles que la FDJ et le Crédit Agricole. Avant qu'Anthony Charteau ne vienne imposer sa loi. À trois reprises (2010 à 2012). Lors de sa dernière victoire, Alexandre Pichot était présent. Il se souvient : « nos adversaires lâchaient rapidement... »

« On va devoir bata...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016