Dopage mécanique. Une enquête ouverte par deux juges français

En 2016, la Belge Femke Van den Driessche avait  eacute;cop eacute; d #39;une suspension de six ans pour dopage m eacute;canique. (AFP)
Ouest France - AA

Selon Le Canard enchaîné, deux juges d'instruction français enquêtent depuis plusieurs mois sur le phénomène du dopage mécanique.

En octobre dernier, la nouvelle avait fait du bruit. Un moteur avait été retrouvé dans un vélo, sur une course amateur se déroulant en Dordogne. « Ma crainte est que l'on trouve ce genre de tricherie assez facilement dans le monde amateur parce que les technologies deviennent accessibles et que l'on n'a pas les mêmes moyens de détection que dans le cyclisme professionnel » réagissait alors M. Callot, successeur à la tête de la FFC de David Lappartient.

En 2016, aux Mondiaux de cyclo-cross, la Belge Femke Van den Driessche avait écopé d'une suspension de six ans pour les mêmes faits.

Si ce phénomène de "dopage mécanique" reste encore marginal, Le Canard Enchaîné annonce ce mercredi que deux juges français, Claire Thépaut et Serge Tournaire, ont été nommés l'été dernier pour enquêter sur le sujet.

« Appuyés par la division des infractions financières de la gendarmerie, ils épluchent les liens entre équipes internationales, sociétés privées et hautes instances du cyclisme », explique Le Canard enchaînéSelon le journal, les deux juges soupçonnent « un p...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016