Cyclisme. Le Giro 2018 fait machine arrière et retire la mention Jérusalem-Ouest

Lors de la pr eacute;sentation du 101e Giro, les organisateurs ont  eacute;voqu eacute; J eacute;rusalem-Ouest en tant que ville-d eacute;part. L #39;organisation a fait machine arri egrave;re. (MaxPPP)
Ouest France - AA

La mention "Jérusalem-Ouest" a déclenché la polémique hier lors de la présentation du tracé du Giro 2018. Les organisateurs du 101e Tour d'Italie cycliste ont fait machine arrière et retiré la mension. Le gouvernement israélien avait menacé de retirer leur partenariat avec les organisateurs du Giro.

Les organisateurs du Tour d'Italie cycliste ont renoncé jeudi au nom de « Jérusalem-Ouest » comme ville de départ de l'édition 2018, parlant à la place de Jérusalem, comme l'exigeait Israël. Le site internet du Giro en anglais, qui parlait encore d'un départ de « Jérusalem-Ouest » en matinée, affiche désormais « Jérusalem » sans autre mention. Le gouvernement israélien avait menacé mercredi les organisateurs du Tour d'Italie de rompre son partenariat si la mention de « Jérusalem-Ouest » était maintenue. 

Les dirigeants israéliens estiment qu'une telle formulation implique une coupure de Jérusalem entre « ouest » et « est » alors que, selon eux, la ville forme un tout depuis qu'elle a été « réunifiée » avec l'annexion de Jérusalem-Est en 1980. La communauté internationale n'a jamais reconnu cette annexion. L'ONU parle de Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville, comme d'un ter...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
    Copyright © 2016