Cyclisme. Le premier jour de la nouvelle vie de Kévin Réza

Ouest France - AA

On avait laissé Kévin Réza, cet été, sur le goudron espagnol, inanimé. Ce samedi, le coureur de la FDJ retrouve le peloton lors de la Classic de Loire-Atlantique.

C'est le premier jour du reste de sa vie. De sa nouvelle vie. « Ça sera une journée un peu spéciale », convient Kézin Réza. Et pas seulement parce que ses parents seront sur les bords de la route. Le briefing dans le bus, la présentation sur le podium... Il existe des rituels qui prennent une autre dimension. « Je suis un miraculé », dit, sans fanfaronner, le coureur de la FDJ.

C'était le 29 août dernier, à l'occasion de la 10e étape de la Vuelta. Le peloton avale le bitume à plus de 60 km/h. Kévin Réza est happé dans une chute collective. Il tombe lourdement sur l'asphalte espagnol, le corps inanimé et le casque broyé. Il le sait, il a fricoté avec la mort. « Tous les spécialistes me rappellent que j'ai eu de la chance. »

« Un souvenir qui marque »

Son corps inanimé sur le goudron espagnol a fait passer un vent de frayeur dans le peloton. Thierry Bricaud, son directeur sportif, n'a pas oublié cette image. « Quand tu raccompagnes ton coureur à l'ambulance, que tu vas le soir le soir à l'hôpital et que tu le retrouv...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

ANNONCES SHOPPING

    Copyright © 2016