Les Cavs sortent de terre

 (Reuters)
Sports.fr - AA

Cleveland, dans sa version 2.0, l'a emporté dimanche sur le parquet de Boston (99-121) en NBA. Une victoire éminemment symbolique pour une équipe remaniée de fond en comble, où LeBron James s'est régalé.

Trop spectaculaire pour être vrai ? Peut-être. On a coutume de répéter qu'on ne rend pas une équipe meilleure à coups de transferts, mais les Cavaliers ont semble-t-il décidé de prouver l'inverse. Cleveland, pour le premier match de sa nouvelle ère, s'est imposé à Boston avec 22 points d'avance (99-121) ! Autour de lui, LeBron James a pu commencer à prendre ses marques avec George Hill à la mène, mais aussi Jordan Clarkson, Rodney Hood et Larry Nance Jr., tous arrivés jeudi soir. Pour rappel, Isaiah Thomas, Jae Crowder, Channing Frye, Derrick Rose et Iman Shumpert ont fait le chemin inverse.

On craignait le coup de folie de trop pour les Cavs, on a surtout vu une équipe qui a défendu dur, avec envie et cohérence. Comme jamais cette saison, peut-être. Et pas chez n'importe qui, donc. Sous les yeux de Paul Pierce, Kevin Garnett, Rajon Rondo ou Doc Rivers (tous venus pour l'hommage du TD Garden au premier nommé), Kyrie Irving et les Celtics ont encore étalé quelques insuffisances. Mais Boston, cette saison, n'a pas l'habitude que Cleveland soit en mesure de lui faire payer. L'autre confrontation au TD Garden avait été remportée par les Celtics (102-88).

Cette fois, après un premier quart serré, au terme duquel les dauphins de Toronto à l'Est menaient d'un point (32-31), les C's ont ensuite craqué. Cleveland a remporté le deuxième quart 33-20, puis le troisième 31-22. Au plus fort de leur avantage, les Cavaliers ont compté jusqu'à 29 points de plus dans la quatrième quart. LeBron James s'est fait peur en début de deuxième quart, touché au genou. Mais il est revenu tranquillement pour valider ses 24 points et 10 rebonds, en profitant pour doubler Elvin Hayes à la septième place du nombre de paniers marqués dans l'histoire (10 977).

Les Celtics, eux, ont copieusement arrosé à trois points: 10/38, contre 16/30 pour les Cavs. Le "King" a enfin été secondé avec une marque bien répartie, 17 points pour Clarkson, 15 points pour Rodney Hood, 15 pour JR Smith ou 12 pour George Hill. Côté Celtics, Terry Rozier a marqué 21 points et Kyrie Irving 18, mais peu importe... C'est surtout la perspective d'un chamboulement de hiérarchie dans la conférence qui peut inquiéter Boston.

ANNONCES SHOPPING

X fermer la publicité
     © Free 2018