Guide : acheter et vendre du Bitcoin, Ethereum et autres crypto-monnaies

Guide : acheter et vendre du Bitcoin, Ethereum et autres crypto-monnaies (Begeek)
Begeek - AA

Nous avons déjà consacré des dossiers aux cryptomonnaies. Ces dossiers se focalisaient sur différents aspects, mais nous n'avions pas encore véritablement évoqué la question de l'achat et de la vente de devises au travers des multiples plateformes dédiées.

Si vous suivez l'actualité des cryptomonnaies, vous êtes peut-être tombé sur un article ou un reportage consacré à ce que l'on appelle les « places de marché ». Bien souvent, ces présentations sont trompeuses et on peut avoir l'impression qu'il s'agit de pièces maîtresses du système, des éléments indissociables du Bitcoin et des autres monnaies cryptographiques. Il n'en est rien, vous n'avez pas besoin de ces places pour échanger des devises avec les autres utilisateurs.

Nous en avons précédemment parlé au moment d'évoquer la « blockchain » : échanger des Bitcoins revient simplement à ajouter une transaction à cet énorme registre. Mais alors pourquoi réaliser un dossier sur ces places de marché si elles sont accessoires ? Comme tout intermédiaire, elles peuvent toutefois rendre un service et le titre du dossier vous a certainement mis la puce à l'oreille : elles sont utiles dès lors que l'on cherche à échanger des cryptomonnaies, contre des euros par exemple.

Notre objectif aujourd'hui est de vous guider dans la jungle de ces places de marché. Nous n'avons pas la prétention de toutes les avoir testées dans le détail et il nous est impossible d'évaluer leur résilience face à un crash d'ampleur. En testant nombre de leurs fonctionnalités et en consultant de multiples retours d'expérience, nous avons cependant pu nous faire une bonne idée des places à conseiller et de celles qu'il est préférable d'éviter.

Les meilleures places de marché (août 2017)

  • Coinbase (États-Unis, français)
  • Poloniex (États-Unis, anglais)
  • LocalBitcoins (décentralisé, français)
  • CoinMama (Îles Vierges, français)
  • Kraken (États-Unis, anglais)
  • CEX-IO (Royaume-Uni, anglais)
  • BitIt (France, français)
  • BitStamp (Royaume-Uni, anglais)
  • BlockChain (Luxembourg, français)
  • La Maison du Bitcoin / Coinhouse (France, français)

Coinbase

Sans doute l'une des places de marché les plus anciennes et les plus respectées, Coinbase a le bon goût d'être disponible dans la langue de Molière. Nous apprécions plus particulièrement la possibilité de payer par virement SEPA ou, plus rapide mais limité à de plus faibles montants, par carte bancaire. Étrangement, il ne semble plus possible d'associer un compte PayPal à son profil Coinbase.

Coinbase accepte les échanges de Bitcoin, Ethereum et Litecoin. Notez que Coinbase fournit un portfolio / wallet qu'il est simple d'utiliser pour assurer les conversions. En revanche, nous vous invitons à utiliser un hard wallet pour conserver vos devises de manière plus pérenne et sécurisée. Enfin, le support Coinbase répond avec précision, mais prend son temps (48h-72h).

Poloniex

Véritable référence sur le Web, Poloniex n'est toutefois pas aussi simple d'accès que Coinbase par exemple. Nombre de débutants ne comprennent d'ailleurs pas directement la finalité de cette plateforme qui se focalise sur les conversions de cryptomonnaies entre elles. Il n'est ainsi pas question de dépenser ses euros ou d'en récupérer.

En revanche, tout l'intérêt de Poloniex réside dans son incroyable richesse puisque plus de 75 cryptomonnaies sont reconnues. À côté des classiques (BTC, ETH, LTC), on retrouve par exemple du Burst, du PascalCoin ou encore du Stellar. Quelques regrets toutefois puisque le site est intégralement en anglais, mais surtout que les transactions ont parfois tendance à s'éterniser et que le support est terriblement lent.

LocalBitcoins

Bien pensé et plutôt facile à prendre en main, LocalBitcoins dispose de fonctions relativement classiques pour une place de marché, mais se trouve ? comme son nom l'indique ? limité aux seuls Bitcoins. De très nombreuses devises nationales sont en revanche reconnues alors que la plateforme évoque un fonctionnement dans 248 pays, dont la France.

LocalBitcoins tire cependant son épingle du jeu en proposant des fonctionnalités favorisant les échanges locaux. Il met effectivement en relation les acheteurs et les vendeurs à proximité les uns des autres. De plus, de nombreux moyens de paiement sont disponibles afin de tenir compte des spécificités de chaque pays : PayPal, SEPA, Western Union, carte bancaire?

CoinMama

Pas vraiment une nouvelle, la plateforme CoinMama a refait parler d'elle grâce à sa localisation française récemment déployée. Contrairement à de nombreuses concurrentes, cette place de marché a le bon goût de ne pas se limiter aux seuls Bitcoins et ajoute donc les Litecoins à son panier de cryptodevises.

Comme l'immense majorité des plateformes, CoinMama permet le paiement avec une carte bancaire, mais de manière assez surprenante, elle fait l'impasse sur le virement SEPA. L'interface est propre et accessible même aux débutants : il s'agit sans doute d'une des raisons pour lesquelles CoinMama jouit d'une belle cote de popularité.

Kraken

Aux côtés de Coinbase, Kraken est un des plus anciens du secteur et il fait aussi bien office de trader et de broker. Malgré sa limitation à la seule langue anglaise, l'interface de base est élégante et se destine avant tout aux débutants. Là où les choses sont bien faites, c'est qu'il est possible d'activer de nombreuses options qui orientent cette fois Kraken vers les utilisateurs expérimentés, les habitués des outils financiers.

Kraken se distingue par le nombre de cryptomonnaies directement reconnues puisqu'en plus de l'inévitable Bitcoin, la plateforme permet d'acheter de l'Ethereum, du Litecoin, du Ripple, du Monero, du Dash, du Stellar, du Dogecoin, du Zcash et encore quelques autres. De manière assez surprenante par contre, Kraken n'autorise que des paiements via virement SEPA.

CEX-IO

Régulièrement citée parmi les plateformes les plus populaires auprès des utilisateurs, CEX.IO risque pourtant de décourager de nombreux utilisateurs français : en effet, si plusieurs langues sont au programme, celle de Molière fait défaut. Dommage, car pour le reste, c'est pratiquement un sans-faute avec en particulier une interface remarquable de clarté.

CEX.IO permet des opérations sur les Bitcoins ainsi que l'Ethereum et accepte des transactions à partir de virements SEPA ou des cartes bancaires. La plateforme se démarque par le montant relativement élevé des sommes engagées quotidiennement, en revanche il faut faire avec des commissions plus importantes que de coutume.

BitIt

Franco-française, la plateforme BitIt n'est ni la plus renommée, ni la plus efficace, ni la plus complète des places de marché. Pourtant son origine pourrait en convaincre plus d'un d'autant qu'elle ne souffre aucune critique majeure. Certes, elle se focalise sur le seul Bitcoin et ne permet pas de réaliser de virements SEPA, mais cartes bancaires, cartes NeoSurf et Cashlib sont au menu.

L'avantage d'un développement français est évidemment la localisation de l'interface qui sera beaucoup plus simple à prendre en mains pour les débutants. Ces derniers auront d'ailleurs la possibilité de tester tout ça sans grande contrainte : il n'est par exemple même pas nécessaire d'envoyer des documents d'identité pour commencer à investir. Une parfaite solution pour débuter dans le Bitcoin.

BitStamp

Fondé en 2011, BitStamp est actuellement la plus ancienne place encore opérationnelle. Elle doit cette longévité à une excellente réputation et une qualité de service tout à fait convaincante. Hélas, elle ne semble pas beaucoup se soucier du marché francophone et son interface se limite à la seule langue de Shakespeare.

Cette absence de localisation s'ajoute à une interface certes puissante, mais pas du tout conçue pour les débutants. Comme pour confirmer cette orientation vers les habitués du Bitcoin, BitStamp impose d'importantes commissions sur les petites transactions. Pour compenser ces « faiblesses », la plateforme peut compter sur un fonctionnement impeccable et sur des frais de transactions parmi les plus bas du marché.

BlockChain

Basé au Luxembourg, BlockChain est en quelque sorte l'exemple à ne pas suivre. Sur le papier tout semble pourtant dans la norme, même si les paiements sont limités à la seule carte bancaire. Hélas, c'est à peu près tout ce qu'il y a de positif à en dire. Tout d'abord, malgré son origine luxembourgeoise, BlockChain fait l'impasse sur la langue française. La plateforme fonctionne de pair avec un wallet loin d'être ergonomique.

Cela dit et même si nous n'avons pas testé BlockChain avec nos propres deniers, les critiques faites à l'encontre de la place sont très nombreuses. Les uns se plaignent de temps de traitement dramatiquement longs quand d'autres évoquent des transactions qui ne se valident jamais et critiquent un support aux abonnés absents. Les critiques des applications Android / iOS sont bien meilleures, mais dans le doute, abstenez-vous.

La Maison du Bitcoin / Coinhouse

En ligne, Coinhouse est une plateforme finalement tout à fait standard qui accepte des transactions sur le Bitcoin ainsi que l'Ethereum et autorise des paiements par carte bancaire et virements SEPA. Le site est disponible dans la langue de Molière et dispose d'une interface d'une grande clarté, mais les taux de change pratiqués sont dans la moyenne haute.

Non, ce qui différencie Coinhouse de la concurrence, c'est la présence de La Maison du Bitcoin, une « boutique » tout ce qu'il y a de plus physique au c?ur de Paris et qui fonctionne donc comme un bureau de change. Des spécialistes sont sur place pour conseiller les visiteurs et l'éventail de cryptomonnaies accessibles s'élargit alors considérablement. Même si vous n'envisagez pas de devenir client régulier, une petite visite s'impose.

Les autres news Web

|Offre internet |Offre mobile|