Les courants transhumanistes veulent s'unir, pour enfin régner ?

 (DR)
01net - AA

Est-il possible de fédérer les différents courants de pensée transhumanistes qui coexistent dans le monde ? Un colloque tente notamment de répondre à cette question ce week-end à Bruxelles.

« Il y a autant de transhumanismes que de transhumanistes », c'est ainsi que les membres de ce mouvement ont l'habitude de se moquer d'eux-mêmes. Ce courant de pensée, apparu dans les années soixante en Californie, prône l'amélioration de l'humain par les nouvelles technologies. Mais c'est bien là le seul point commun incontestable que l'on peut trouver à tous ses adeptes. Car les divergences restent fortes entre eux. Le colloque européen TransVision 2017, qui se tient jusqu'au 11 novembre à Bruxelles, tente justement de faire un point sur les derniers débats qui animent sa communauté. Avec l'espoir de dégager des points d'entente.

Des techno-progressistes aux libertariens

Parmi les transhumanistes, il y a les techno-progressistes qui se soucient des conséquences sociales collectives des progrès technologiques, les immortalistes qui veulent devenir immortels, les libertariens focalisés sur l'individu ou encore les singularitariens, comme l'informaticien Ray Kurzweil, qui pensent que la technologie atteindra un jour un niveau que l'homme ne sera plus capable d'appréhender.
Certains sont sceptiques sur la question de la cryogénisation, d'autres y adhèrent....

Lire la suite sur 01net.com

Les autres news High-tech

|Offre internet |Offre mobile|