Kaamelott : Alexandre Astier en quête de budget pour le film

Kaamelott (M6)
Begeek - AA

Au micro d'Antoine de Caunes sur France Inter, Alexandre Astier a donné quelques nouvelles du film Kaamelott, qui ne devrait pas arriver tout de suite.

En avril dernier, dans Le Gros Journal face à Mouloud Achour, Alexandre Astier annonçait officiellement la mise en chantier d'une trilogie de films Kaamelott et que le tournage était alors imminent. Aujourd'hui, force est de constater qu'il semblerait que les choses n'aient finalement pas beaucoup bougé. Face à Antoine de Caunes et Charline Roux sur France Inter ce mardi, l'homme a finalement dévoilé quelques éléments.

"Il faut que je trouve un petit peu plus de sous"

Dans l'interview de presque 1h, Alexandre Astier déclare notamment (à partir 47"45) à propos du (premier ?) film : "Il faut le faire comme il faut. Il ne faut pas que ce soit simplement une comédie avec uniquement des vannes à la con. Il faut que ce soit un film avec tout dedans - et tout dedans c'est compliqué."

À la question de De Caunes "Qu'est-ce qu'il se passe avec Kaamelott bordel de Dieu ?!", Astier ajoute : "Il est écrit. Donc c'est pas ma faute. Simplement, bon voilà, il faut trouver des sous. Je ne vais pas m'en sortir avec un film d'1h25. Ça ne dépend pas que de moi, vous vous doutez bien que je vais pas faire ça tout seul dans ma cave. Il faut que je trouve un petit plus de sous en fait parce que c'est un film de près de deux heures, c'est compliqué à monter."

Une campagne de financement participatif pour Kaamelott ?

Il précise enfin que "tout va bien", mais il semblerait donc que l'argent soit sans grande surprise le principal frein à l'arrivée de Kaamelott sur grand écran. Il est cependant étonnant que M6 ou d'autres sociétés de production n'osent pas mettre davantage la main à la poche étant donné le succès rencontré par la série et ses éléments dérivés (le 8ème tome de la BD vient d'ailleurs de sortir) en France. Étant donné l'intérêt que porte Alexandre Astier à Internet et à la pop culture moderne, il est presque étonnant de ne pas encore avoir vu naître une campagne de financement participatif pour accélérer les choses. En tout cas, on en a gros. Et lui aussi, probablement.

Les autres news Culture Geek

|Offre internet |Offre mobile|