Rugby. XV de France : recherche n°10 désespérément

Belleau honore sa premi egrave;re s eacute;lection face  agrave; la montagne Blacks ce samedi soir (AFP)
Ouest France - AA

Pour défier la Nouvelle-Zélande (samedi, au Stade de France), double championne du monde en titre, l'équipe de France confie les clés de son camion à un bizuth de 21 ans, Anthony Belleau, appelé à griller les étapes à un rythme fou. Sa promotion expresse fait plaisir mais illustre au passage le manque de réservoir à son poste. Les demis d'ouverture tricolores sont devenus une denrée rare, alors que les demis de mêlée ne manquent pas.

« Il faut bien démarrer un jour... » A l'orée d'un duel à risques multiples face aux All Blacks, au Stade de France, c'est un refrain que techniciens et observateurs ont entonné en chœur et de bon cœur. Avec une précision supplémentaire : « Le plus tôt possible, c'est encore mieux. » La remarque a souvent visé la charnière tricolore composée d'Anthony Belleau, 21 ans, et d'Antoine Dupont, qui l'imitera mercredi.

A la seule différence que le demi de mêlée a déjà collecté trois sélections chez les Bleus. « Il faisait déjà partie du groupe depuis le dernier Tournoi des 6 Nations », rappelle Jean-Frédéric Dubois, le patron des lignes arrières. Présent lors de la tournée en Afrique du Sud, en juin, Dupont a emmagasiné du vécu au contraire de son collègue.

++...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Les autres news Rugby

|Offre internet |Offre mobile|