Règles douloureuses et abondantes : comment reconnaître une adénomyose

Medisite - AA

Les règles douloureuses, généralement bénignes, touchent près de 50 % des femmes. Un médicament contre les règles douloureuses peut aider à soulager cet inconfort. Mais si elles persistent, une consultation gynécologique s'impose pour en déterminer la cause.

Règles douloureuses : comment les soulager ?

Les règles douloureuses ou dysménorrhées sont des troubles gynécologiques fréquents qui touchent les jeunes filles et les femmes, tous âges confondus. Dans la majorité des cas, les dysménorrhées sont anodines. Un médicament contre les règles douloureuses peut aider à vivre cette période du cycle plus confortablement. Un antispasmodique permet d'atténuer les contractions utérines, et l'antalgique calme la douleur.

Toutefois, les règles douloureuses peuvent être la manifestation d'une maladie. Une femme qui souffre fréquemment de dysménorrhées et/ou de règles abondantes doit consulter son gynécologue.

Règles douloureuses et abondantes : et si c'était une adénomyose ?

Il est vivement recommandé de ne pas négliger les règles douloureuses, ni d'ailleurs les règles abondantes (ménorragies). Il en est de même lorsque les règles se prolongent (on parle alors d'hyperménorrhées). Ces troubles gynécologiques peuvent faire soupçonner une adénomyose.

Cette pathologie - différente de l'endométriose - touche plus fréquemment les femmes multipares d'une quarantaine d'années, c'est-à-dire celles qui ont eu plusieurs enfants. Elle est due à la propagation des cellules de l'endomètre (la muqueuse utérine) vers le myomètre (muscle utérin). La zone de jonction entre l'endomètre et le myomètre s'épaissit. L'adénomyose peut être superficielle ou profonde. Asymptomatique dans les deux tiers des cas, cette pathologie peut être la cause de règles douloureuses, de règles abondantes ou encore de métrorragies, c'est-à-dire de saignements plus ou moins importants en dehors des règles.

Echographie et IRM sont indispensables pour confirmer le diagnostic de l'adénomyose. Elles peuvent être complétées par une hystéroscopie chez les femmes qui présentent une infertilité.

Les autres news Sexo

|Offre internet |Offre mobile|