8 idées reçues sur la masturbation

Thinkstock (Femmeactuelle.fr)
FemmeActuelle - AA

La masturbation est-elle réservée aux célibataires ? Peut-on se masturber en couple ? Faut-il être clitoridienne pour aimer ça ? Les hommes se masturbent-ils plus que les femmes ? Pour démêler le vrai du faux, le Docteur Damien Mascret, sexologue, revient sur les idées reçues ...

La masturbation est-elle réservée aux célibataires ? Peut-on se masturber en couple ? Faut-il être clitoridienne pour aimer ça ? Les hommes se masturbent-ils plus que les femmes ? Pour démêler le vrai du faux, le Docteur Damien Mascret, sexologue, revient sur les idées reçues ...La masturbation surexcite et peut être à l'origine de frustration

VRAI.

C'est assez paradoxal car la masturbation est plutôt destinée à soulager la tension sexuelle qu'une femme ou qu'un homme peut avoir. Mais parfois, cette tension sexuelle peut être entretenue par la masturbation. Et dans certains cas, la pulsion initiale est plus forte que tout, et perdure. 

Il faut être clitoridienne pour aimer la masturbation

FAUX.

Ce n'est pas vrai, car tout est une question de technique ! La grande majorité des femmes préfèrent se masturber par stimulation du clitoris, mais d'autres ont une préférence pour la masturbation par pénétration, que ce soit avec un sextoy ou avec les doigts... Et certaines femmes vont même associer ces deux techniques de stimulation. 

Ce n'est pas que de l'autoérotisme, la masturbation peut finir l'acte sexuel

VRAI ET FAUX.

La définition de la masturbation n'est pas très claire, certains diront qu'il s'agit de l'autostimulation des parties génitales, avec ou sans orgasme, d'autres estiment qu'il faut qu'il y ait orgasme pour parler de masturbation. Enfin, pour certains cette pratique peut aussi être intégrée dans l'acte sexuel, et la masturbation peut se faire à deux. Dans ce cas, la masturbation peut même remplacer l'acte sexuel. 

C'est une étape indispensable avant la pénétration

FAUX.

Ce n'est pas indispensable de se masturber avant une pénétration : on peut très bien être à un même niveau d'excitation sans stimulation manuelle, mais dans ce cas il faut penser à la lubrification. 

Cependant, chez les femmes, si il n'y a pas de stimulation digitale ou buccale avant la pénétration, les probabilités d'atteindre l'orgasme sont généralement moins élevées. Chez l'homme en revanche, il n'y aura aucune différence, avec ou sans masturbation avant l'acte de pénétration.

On n'en a moins besoin lorsque l'on est en couple

FAUX.

Ce n'est pas la même chose : avoir envie d'un acte sexuel avec quelqu'un et avoir envie d'un acte sexuel tout court est différent. On peut considérer les deux comme deux vies distinctes : la vie perso et la vie avec son partenaire.

D'ailleurs, on constate que les femmes qui sont en couple se masturbent souvent plus que celles qui ne le sont pas. Preuve donc, que la masturbation ne sert pas à palier l'absence de partenaire. Les motivations les plus souvent évoquées par les femmes sont le plaisir, et le soulagement des tensions, du stress.

Les hommes se masturbent plus que les femmes

VRAI.

Lorsque l'on pose la question à des femmes "Vous êtes-vous masturbée la semaine dernière ?", elles sont en moyenne 1 sur 4 à répondre positivement, alors que du côté des hommes ils sont 1 sur 2 à répondre oui. Au niveau de la fréquence aussi il y a une différence : les femmes se masturbent en général moins souvent que les hommes.

Pourquoi ? L'une des hypothèses que l'on pourrait avancer est le fait que la masturbation est un sujet encore tabou chez les jeunes femmes, et un acte moins assumé que chez les hommes, qui renvoie parfois une image négative. D'ailleurs c'est un sujet que les femmes abordent très rarement entre elles...

Se masturber rend sourd

FAUX.

Ce vieil adage ment ! En effet, la masturbation aurait plutôt tendance à améliorer l'audition... Car d'un point de vue physiologique, il s'agit d'un acte sportif, petite activité certes, mais activité tout de même. Et cela accélère la fréquence cardiaque, on pourrait donc penser au contraire, que ça dilate les artères et donc favorise les organes de tout le corps.

Trop se masturber peut être douloureux

VRAI.

Dans certains cas, la masturbation peut devenir douloureuse ou peut être à l'origine d'irritations. Quand par exemple on a une utilisation importante des sextoys, leur composition, leur texture qui se dégrade avec l'usage et qui peuvent être des nids à microbes : ce ne sont pas des outils totalement safe.

Aussi, les Français et les Françaises utilisent assez peu les lubrifiants, y compris lors de pénétrations classiques. Or, pour cet acte, ainsi que pour la masturbation féminine ou masculine, un lubrifiant évite les frottements, et donc les irritations...

Merci au Docteur Damien Mascret, médecin sexologue et auteur de Dico-guide de votre santé, Editions Leduc.s

A lire aussi : 

5 bonnes raisons d'entrer en couple dans un sex-shop

Sexe : 8 choses que les femmes font au lit et que les hommes détestent

Le Kamasutra, c'est quoi exactement ?



Retrouvez cet article et plus d'infos sur Femme Actuelle

Les autres news Sexo

|Offre internet |Offre mobile|