Trois actrices accusent Steven Seagal de harcèlement sexuel

Trois actrices accusent Steven Seagal de harc egrave;lement sexuel ()
Vanityfair - AA

Elles sont trois. Trois femmes à avoir accusé Steven Seagal de harcèlement sexuel en l'espace d'une semaine. Il y a d'abord eu le témoignage de Julianna Margulies, héroïne de Urgences et The Good Wife. Cette dernière, invitée par la radio Sirius XM le 5 novembre dernier, est revenue sur son expérience traumatisante. « Une directrice de casting, une femme, m'a dit ?Steven Seagal veut que tu viennes lire cette scène dans sa chambre d'hôtel à 22h?. [...] Il s'est assuré que je vois son arme. Je n'avais jamais vu de pistolet dans la vraie vie. » Si l'actrice s'en est sortie sans séquelles physiques, impossible d'en dire autant d'un point de vue psychologique. Le nom de la directrice de casting n'a pas été précisé, mais ses agissements ne sont pas sans rappeler ceux perpétrés par l'armée d'espions d'Harvey Weinstein ? ce dernier utilisait des femmes pour mettre en confiance les actrices. 

Depuis, deux autres comédiennes sont sorties du silence. Le 8 novembre, Portia de Rossi a raconté son histoire dans un Tweet. La femme d'Ellen DeGeneres y explique : « Ma dernière audition pour Steven Seagal a eu lieu dans son bureau. Il m'a dit à quel point c'était important que l'on s'entende bien hors plateau. Il m'a fait asseoir et a déboutonné son pantalon en cuir. Je suis partie en courant et j'ai appelé mon agent. Pas vraiment choquée, elle m'a répondu ?et bien, je ne savais pas si c'était ton type d'homme ou pas.? » 

Dernier témoignage en date : celui de Jenny McCarthy. Dans son cas, les faits remonteraient à 1995. Le réalisateur aurait, au cours d'une audition pour le film Under Siege 2, insisté pour qu'elle se déshabille ? dans le script du long-métrage, aucune nudité n'était mentionnée. L'actrice précise également que, ce jour-là, elle était la dernière à auditionner : « Combien ont dû accepter ? Ça me dégoute... » Le porte-parole de l'acteur et réalisateur a déclaré qu'il démentait ces accusations. 

Lire la suite sur Vanity Fair

Les autres news People

|Offre internet |Offre mobile|