Brexit: l'accord entre l'UE et Londres bute sur la question irlandaise

Le gouvernement de Dublin demande des garanties explicites qu #39;il n #39;y aura pas de retour d #39;une fronti egrave;re physique avec la province britannique d #39;Irlande du Nord. (John Thys-AFP)
BFM Business - AA

L'Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à un accord pour boucler la première phase des négociations sur leur divorce. Les négociations ont buté sur le dossier irlandais malgré l'optimisme manifesté par les deux parties lors d'une rencontre à Bruxelles.

Il n'y aura pas accord d'étape sur les trois dossiers prioritaires de la séparation -le règlement financier, les droits des citoyens expatriés et le sort de la frontière irlandaise après le Brexit- à l'issue d'un long déjeuner de travail ce lundi 4 décembre, entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker à et Theresa May, le Premier ministre britannique.

Le chef de l'exécutif européen a toutefois affirmé qu'un accord lui semblait encore possible "dans le courant de la semaine" "Quelques différences demeurent qui demandent davantage de négociations et de consultation", a confirmé de son côté Mme May, elle aussi confiante dans une issue "positive".

Cette rencontre entre les deux dirigeants était pourtant censée finaliser un accord de principe sur les modalités du divorce, programmé fin mars 2019.

L'avenir de la frontière irlandaise reste un point de blocage

C'est sur l'avenir de la frontière irlandaise que l'accord a buté. Le gouvernement de Dublin, soutenu par les 27 pays de l'UE, demande des garanties explicites qu'il n'y aura pas de retour d'une frontière physique avec la province britannique d'Irlande du Nord, qui...

Lire la suite sur BFM Business

Les autres news Monde

|Offre internet |Offre mobile|