Affaire de Tarnac. Encore repoussé, le procès se tiendra en mars 2018

Apr egrave;s huit ans de proc eacute;dure, le proc egrave;s du groupe de Tarnac est annonc eacute; pour 2018 (Photo : AFP.)
Ouest France - AA

Décalé pour la deuxième fois, le procès du groupe de Tarnac (Corrèze) est désormais prévu au printemps 2018. Huit prévenus comparaîtront, dont quatre pour association de malfaiteurs.

Le procès du groupe de Tarnac, contre lequel toute poursuite terroriste a été abandonnée, est repoussé et se tiendra du 13 au 30 mars 2018, a-t-on appris jeudi de sources judiciaires.

Initialement prévu du 10 au 18 octobre 2017, ce procès où doivent être jugés plusieurs membres d'une communauté libertaire de Tarnac (Corrèze) impliqués dans une affaire de dégradations de lignes TGV en 2008, avait déjà été décalé à janvier 2018 pour des raisons liées à la disponibilité des parties.

Huit prévenus

Devant la 14e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris, huit personnes seront jugées, dont quatre pour association de malfaiteurs. Parmi elles, seuls Julien Coupat, 42 ans, et son ex-épouse, Yildune Lévy, 33 ans, comparaîtront pour une opération de dégradations sur une ligne TGV dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008, à Dhuisy (Seine-et-Marne), des faits qu'ils contestent. 

Les quatre autres prévenus seront jugés pour des délits comme des faux ou des refus de prélèvements d'ADN à la suit...


Plus d'infos sur Ouest-France.fr

Les autres news France

|Offre internet |Offre mobile|